Mauritanie : Samba Thiam vandalisé et agressé à Nouakchott

Le vandalisme cette fin de semaine à son domicile a Nouakchott du président des FPC Samba Thiam est considéré par les observateurs comme une agression et une intimidation du leader négro-africain.

C’est toujours le même scénario utilisé par les forces obscures du régime. Intimider par la force les opposants les plus virulents. Une des vieilles recettes de l’autoritarisme auquel Samba Thiam n’a pas échappé cette fin de semaine chez lui à une heure tardive pour ne pas réveiller des soupçons. Une agression qui indigne les observateurs qui pointent de pratiques intolérables et révolues dans une démocratie. Et au delà c’est la passivité des autorités de Nouakchott sur la plainte de la victime qui est mise en cause.

Ce silence est révélateur d’un régime à plusieurs vitesses qui poursuit sa diabolisation envers un parti patriotique qui dérange à chaque fois que son leader s’exprime à travers les médias comme en témoignent ses contributions et interviews sur l’apartheid déguisé mauritanien. L’UFP est solidaire avec Samba Thiam.

Ce n’est pas la première fois que l’une des figures emblématiques de l’opposition mauritanienne est victime d’une agression.La dernière remonte à la dernière présidentielle où il a été emprisonné pendant quelques jours avant d’être libère sous la pression de l’opposition et des organisations internationales et nationales de défense des droits de l’homme.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 (Reçu à Kassataya.com le 12 juillet 2020)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer