Contribution : Aziz, Après la gloire,la descente aux enfers ?

Des retournements de vestes,des histoires drôles,des supputations et ragots de salons huppés, Aziz devient à la une,le sujet de l’heure et chaque jour que Dieu fait apporte son lot de pertinences, de lazzies,de phobies et de peurs . Les mauritaniens ne comprennent plus .

 

Hier , Aziz devait comparaître devant des parlementaires qui n’osaient même pas le regarder dans les yeux ! Il a refusé bien sûr- orgueil et autres obligent .

Ghazouany l’obligerait il ? Rien n’est moins sûr mais les positions sécuritaires pertinentes,des affinités suspectes,des dossiers Qatary compromettants si les choses révélées s’avèrent vraies finiront par être cette goutte qui débordera le vase …

On parle d’une île octroyée par Aziz à l’émir du Qatar,ce même émir qu’il avait refusé d’accompagner à l’aéroport en 2012, cet émir venu négocier pour ses protégés mauritaniens islamistes à qui il donnait tout pour des fins pn ne peut plus claires !

Lire aussi: Tribune : Doit-on juger Aziz sous l’unique prisme économique?

L’histoire finit toujours par rattraper et voilà Aziz,en mailles avec tous ! Il a certes des hauts et des bas mais forcément, il sera obligé de répondre de de ses actes ! Lui qui, a tout donné pour la Mauritanie,lui que tous ont applaudis y compris le Parlement se voit plus ou moins lâché par tous et hier seulement, il refusait de se présenter devant la commission parlementaire chargée de présenter des preuves contre lui , de faire des investigations, d’entendre certaines grandes personnalités sur son ère …

Bref tout semble se compliquer pour lui et l’heure de la descente sonne le glas !

La descente aux enfers semble t’elle amorcée ? Qui sait ? Oui je le pense …

Tout porte à croire que la Mauritanie ou du moins Ghazouany semble avoir du pain sur la planche ces heures ci .
La BCM fait des audits et des personnes arrêtées,des forfaits çà et là se signet,des voix s’élèvent . Certaines applaudissent la nouvelle tendance et d’autres répriment.

La grogne et les murmures montent d’un cran.

Un an est écoulé depuis l’accession de Ghazouany . Un an c’est insignifiant dans la vie d’une nation certes mais un an c’est aussi beaucoup d’heures,beaucoup de minutes et de secondes pour une toute une Nation qui se cherche,qui ne comprend plus,une Nation qui d’intrigues en intrigues pense désormais au complot , aux malversations et à la cupidité de ses propres fils qui, au lieu d’accompagner positivement un Pays riche,extrement riche comme la Mauritanie ne cherchent le plus souvent qu’à ternir son image et son aura dans le monde . Dommage quand même.

Tous les regards scrutent le moindre geste,le moindre mot du Palais brun où réside cet homme en qui beaucoup de mauritaniens ont cru et en qui la muette fait confiance ne serait ce que parce qu’il a été aussi l’un des artisans de la quiétude, de la sécurité et de la Paix des cœurs.

Idoumou Ould Beiby

 

Source : Initiatives News

 

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer