Atalanta Bergame-PSG en quart de finale de la Ligue des champions

S'ils parviennent à éliminer la Juventus lors de leur 8e de finale retour, les joueurs de l'Olympique lyonnais affronteront eux le qualifié de Real Madrid-Manchester City.

LIGUE DES CHAMPIONS – Abordable pour Paris, relevé pour Lyon: les représentants français en Ligue des champions ont hérité respectivement de l’Atalanta Bergame et du vainqueur du duel Manchester City-Real Madrid pour les quarts de finale, disputés sous forme de tournoi inédit mi-août à Lisbonne, selon le tirage ce vendredi 10 juillet.

En cas de qualification en demi-finale, le PSG sera opposé au vainqueur de la confrontation entre l’Atlético Madrid et Leipzig. Lyon, qui doit encore jouer son 8e de finale retour contre la Juventus Turin le 7 ou 8 août, jouera contre Naples, Barcelone, Chelsea ou le Bayern Munich en cas de qualification pour le dernier carré.

Le tableau semble dégagé pour Paris, l’une des quatre équipes déjà qualifiées pour les quarts, qui évite les poids lourd d’entrée de jeu pour son retour dans le Top 8 européen, après quatre ans d’absence à ce niveau.

Image

L’Atalanta Bergame, actuel 4e du championnat italien, développe certes un football léché mais le PSG et ses stars seront favoris pour offrir au club sa première demi-finale depuis 1995.

Pour permettre la reprise de l’édition 2020 de la compétition continentale reine, l’UEFA a adopté un format inédit, le “Final 8”, qui se jouera sur des matches uniques à élimination directe, du 12 au 23 août, sur terrain neutre à Lisbonne et à huis clos “jusqu’à nouvel ordre”.

Pour le PSG, fini donc la règle des buts “comptant double” à l’extérieur et les risques de “remontadas”. Seules deux victoires suffisent pour atteindre la finale, qui se jouera au stade de Luz, l’antre du Benfica!

Pour compléter le tableau, il reste quatre tickets à distribuer à l’issue des quatre derniers huitièmes de finale qui se joueront les 7 et 8 août. Mais les confrontations en quarts et en demies ont été déterminées à l’avance dès ce vendredi par l’UEFA.

Du très lourd pour Lyon

 

Lyon, l’autre représentant français encore en lice qui partage avec Paris le handicap d’avoir connu une période de quatre mois sans compétition, depuis l’arrêt anticipé de la Ligue 1 mi-mars, a hérité d’un tirage corsé.

Pour rendre possible un duel en quarts contre le vainqueur du choc Real Madrid-Manchester City, l’OL doit finir le travail contre la Juve après sa victoire 1-0 à l’aller fin février dernier.

Malgré la perspective d’un affrontement face à Naples, Barcelone, Chelsea ou le Bayern Munich en demi-finale, son président Jean-Michel Aulas s’était montré optimiste avant le tirage sur les chances de victoire finale de son équipe grâce au nouveau format.

“Le fait que ce soit à huis clos, le fait d’avoir gagné le premier match concernant la Juve et le fait qu’on soit dans un dispositif sur un match sec sans aller-retour, fait qu’on n’a jamais eu autant de chances qu’aujourd’hui de la perdre mais aussi de la gagner”, a-t-il déclaré mercredi sur RMC.

À Paris, la prudence est davantage de rigueur depuis les départs du buteur Edinson Cavani, du latéral droit Thomas Meunier, qui n’ont pas prolongé leur contrat expirant au 30 juin, et des jeunes espoirs Tanguy Kouassi et Adil Aouchiche, qui ont préféré passer professionnels dans un autre club.

Huis clos “jusqu’à nouvel ordre”

 

C’est donc avec un groupe amputé de deux cadres et sans la possibilité de recruter que le PSG a repris l’entraînement fin juin, 15 semaines après sa qualification aux dépens de Dortmund (1-2, 2-0).

“Si ce sera plus difficile en Ligue des champions, clairement oui, mais impossible, non”, a toutefois prévenu l’entraîneur parisien Thomas Tuchel, vendredi dernier lors de sa conférence de presse de reprise.

L’absence programmée de public en raison de la crise sanitaire rend la tâche encore plus compliquée, alors que la présence de ses supporters a été déterminante face à Dortmund, même en dehors du stade.

L’UEFA a considéré jeudi “prudent de conclure que les matches devraient se tenir à huis clos jusqu’à nouvel ordre”, à Lisbonne, alors que la capitale portugaise et ses environs figurent toujours parmi les plus importants foyers de contagion du pays.

AFP

Source : Le HuffPost

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer