États-Unis – La Cour suprême autorise la justice à se pencher sur les finances de Trump

Ce jeudi 9 juillet, l’institution au sommet du pouvoir judiciaire aux États-Unis a rendu un jugement crucial. Les archives comptables du président pourront être consultées par un procureur new-yorkais, mais le Congrès, lui, n’aura pas accès aux documents, pour le moment. Bonne ou mauvaise nouvelle pour Trump ?

 

C’était une décision très attendue, qui a fait immédiatement réagir l’ensemble de la presse et de la politique américaine. Ce jeudi 9 juillet, annonce le Wall Street Journal, “la Cour suprême a rejeté la demande du président Trump d’empêcher le procureur de Manhattan [Cyrus Vance] de lui adresser une citation à comparaître pour ses dossiers financiers”. Ainsi, les juges de Washington (par sept voix contre deux) ont réaffirmé que Donald Trump “ne jouit pas d’une immunité absolue contre la divulgation des informations demandées par les procureurs”, précise le journal économique.

Cyrus Vance pourra donc accéder aux archives financières de Donald Trump dans le cadre de son enquête portant sur la violation de lois new-yorkaises sur le financement des campagnes électorales. Pour le New York Times, ce jugement représente “une défaite éclatante” pour Trump, mais aussi, de manière plus générale, “une déclaration de grande importance sur la portée et les limites du pouvoir présidentiel”.

 

Toutefois, ce titre progressiste très opposé au président doute que cette décision puisse avoir une influence politique en vue de l’élection présidentielle de novembre. En effet, ce jeudi 9 juillet, la Cour suprême a également décidé que le Congrès – qui en avait fait la demande – “ne pourra pas, pour l’instant, avoir accès à ces mêmes documents”. Par conséquent, ceux-ci resteront probablement secrets pour le grand public “jusqu’après l’élection et peut-être indéfiniment”.

Le site de la chaîne CNN précise que les deux affaires “seront renvoyées vers des tribunaux inférieurs pour un examen plus approfondi” : voilà qui confirme “que le président a la garantie que ses documents financiers ne seront pas divulgués au public avant l’élection présidentielle de novembre.” Ainsi, pour CNN, la Cour suprême a “fait gagner du temps à Trump”. Ce qui n’a pas empêché le président de crier au scandale sur Twitter, où il a déclaré que tout cela n’était que “des poursuites politiques”.

Source : Courrier international

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer