La commission d’enquête parlementaire examine les différentes options pour convoquer Aziz

Des sources parlementaires ont révélé à Sahara Medias que la commission d’enquête parlementaire a tenu mercredi une réunion dans les locaux de l’assemblée nationale.

 

La commission discutait les différentes options offertes, après que l’ancien président Mohamed O. Abdel Aziz ait refusé de décharger la convocation qui lui a été adressée par la commission pour se présenter devant elle et témoigner à propos de dossiers de corruption dans lesquels son nom avait été nommément cité.

Selon la même source c’est la première fois qu’une personnalité convoquée par la commission refuse de se présenter devant elle depuis qu’elle a entamé sa mission il y a près de 6 mois.

Les mêmes sources ajoutent que l’option, qui a été la plus en vue lors de cette réunion, est celle prévoyant le transfert du dossier au parlement et la préparation du rapport final à soumettre à la chambre.

Les mêmes sources excluent le recours de la commission à la force publique pour contraindre l’ancien président à se présenter devant elle et laissera l’initiative à la haute cour de justice en cours de constitution.

Ces développements interviennent après que la commission ait ouvert des dossiers d’importante gravitée, qualifiés, dans sa convocation à l’ancien président, de déclarations et d’actes portant atteinte à la constitution et aux lois du pays.

L’ancien président n’a fait aucune déclaration à propos des derniers développements, lui qui n’est plus apparu depuis sa conférence de presse tenue en décembre de l’année dernière, au cours de laquelle il avait déclaré qu’il ne craignait pas les enquêtes et avait nié toute implication dans des dossiers de corruption ou de détournement.

Source : Saharamedias.net

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer