Félicitations de toute la Mauritanie, Madame Diéné Keita !

Le 24 Juin 2020, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres, élevait madame Diéné Keita à la direction exécutive adjointe, chargée des programmes, du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), avec rang de sous-secrétaire générale.

Elle remplace l’éthiopien Dereje Wordofa auquel le secrétaire général et la directrice exécutive du FNUAP expriment leur gratitude pour le dévoué travail accompli. Titulaire d’un doctorat en Droit, d’un DEA en économie internationale et Droit du développement, ainsi que d’un DESS en relations internationales de l’Université de Paris 1 Sorbonne, Diene Keita parle couramment le français et l’italien. Mariée, elle est mère d’un enfant aujourd’hui jeune homme.

Administratrice de programmes au PNUD à New York dès 1990, Diéné Keita voit son ascension au sein du FNUAP lancée en 2006 en Mauritanie au poste de représentante dudit fonds. Son abnégation au service de la population lui vaut de nombreux amis. « C’est de là que tout est parti », dit-elle avec modestie.

Son succès l’envoie au Bénin puis en RDC et au Nigéria, deux des plus grands programmes de l’UNFPA dans le Monde. Elle s’y voit également chargée, avec un tout aussi grand bonheur, de la coordination résidente du SNU. Sa maîtrise de vastes et complexes programmes de santé publique grandit, élargissant les partenariats stratégiques et capacités à mobiliser des ressources essentielles à l’exécution de ses mandats. Elle y accorde une attention soutenue à l’autonomisation des femmes et des jeunes, la santé sexuelle et procréative, la violence fondée sur le sexe, la croissance inclusive, les problèmes démographiques et le développement humain durable.

En 2018, Diéné Keita entre au gouvernement guinéen au titre de ministre de la Coopération et de l’intégration africaine. Une courte parenthèse dans sa magnifique carrière onusienne à nouveau relancée par sa toute récente promotion.

« Je suis très honorée par l’obtention de ce poste si prestigieux », commente-t-elle, « et je dois rendre hommage aux hautes autorités qui ont bien voulu me faire confiance pour mes fonctions actuelles et mes fonctions futures ». On les lui souhaite tout aussi réussies que les précédentes. On ne vous a pas oubliée, chère madame Diéné Keita ! Félicitations de toute la Mauritanie !

 

AOC

 

 

Source : Le Calame

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer