La féodalité nègre en Mauritanie : L’affaire se joue à l’honnêteté et à la cohérence

Cet antiraciste proclamé très loquace qui est par ailleurs un féodal zélé qui s’efface  étrangement face aux faits liés au régime féodalo-esclavagiste dans sa propre communauté. 
 
Nous, la priorité qui s’impose à nous , c’est de se défaire du féodalisme nègre dans le Sud  mauritanien, parler du racisme supposé d’ailleurs est presque du luxe si j’ose dire ainsi !  Les problématiques liées à nos coutumes féodalo-esclavagistes ne sont pas des « sous  problèmes ». Un contact Facebook m’apprend en coulisses que pour certains engagés  negro-mauritaniens pourtant « très affichés » pour l’avènement d’un véritable État de droit, le  système des hiérarchies par la caste au sein de leurs communautés est un non problème.
En précisant que pour eux cela fait partie de leur idéologie sociale et motive en partie leur  engagement identitaire en prétentions nobiliaires et féodales face à d’autres membres de la  communauté. Ils se croient défendre leur identité profonde en maintenant les castes et même  celle des esclaves dans l’ordre social en place. En gros ils ne développent aucune approche  sérieuse en intracommunautaire pour réformer le régime discriminatoire et ségrégationniste de  castes. On comprend mieux pourquoi certains voulaient institutionnaliser l’ordre religieux  coutumier et communautaire à un niveau de l’échelle de la Justice dans le pays… 
 
Leurs desseins intimes seraient de vouloir remplacer le système décrié en qualificatifs pompeux  aux visées progressistes, par leur système prêt à sévir déjà légendaire dans leur communauté  qui est l’affreuse hiérarchisation hermétique des hommes par les castes. Dans leur logique  sociale les hommes ne se valent pas et leurs prêches extramuros pour l’égalité citoyenne ne  sont qu’un leurre fantaisiste et de foi douteuse. 
 
Sur la question de l’esclavage en Mauritanie, nos compatriotes maures savent que certains  milieux negro-mauritaniens mènent un militantisme (discours et posture) HYPOCRITE, et c’est  VRAI et surtout très GRAVE pour l’engagement droit-de-lhommiste global. 
 
Le temps passant face à certaines réalités longtemps tues chez nous, je réalise que nos  cousins haratines ne pouvaient pas compter sur un VÉRITABLE éveil libérateur antiesclavagiste  et abolitionniste venant du Sud (communautés soninkés et peuls) . 
 
Peu d’espoir de réussite à vouloir légitimer les divisions ségrégationnistes chez soi et tout en  réclamant une cohésion nationale sur la base d’égalité CITOYENNE.
 
Par Koundou SOUMARE

(Reçu à Kassataya le 28 juin 2020)

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer