Pandémie Covid-19 Mauritanie : le coronavirus exacerbe l’insécurité à Nouakchott

Des vols à main armée et cambriolages se multiplient dans la capitale mauritanienne malgré le maintien du couvre-feu. Des jeunes délinquants sèment également la terreur voire commettent des crimes dans les quartiers populaires.

Ce regain de banditisme est visible depuis déjà des semaines. Nouakchott vit sous la peur de gangs organisés qui ont pignon sur rue dans les périphéries profitant du couvre-feu en vigueur depuis plus de 3 mois. Des vols à main armée et cambriolages répétés dans les domiciles de particuliers et des boutiques.

Parallèlement à ces bandes organisées d’autres jeunes délinquants font la pluie et le beau temps au point de commettre des crimes dans ces quartiers populaires. Les observateurs sur place pointent des prisonniers qui viennent d’être graciés à cause du covid-19. De jeunes jugés drogués qui n’hésitent pas à utiliser des armes contre leurs victimes pour de l’argent.Ce regain d’insécurité inquiète les observateurs qui indexent le laxisme des forces de sécurité dans ces zones non électrifiées de la capitale.

Les habitants appellent à des patrouilles régulières dès la tombée de la nuit pour lutter contre ce virus de l’insécurité qui vient s’ajouter au coronavirus. Les autorités de Nouakchott devront parer au plus pressé pour éviter une double peine aux citoyens.

 

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 

 

Suggestion kassataya.com :

Pandémie Covid-19 Mauritanie : la violence policière sur la sellette à Nouakchott

 

 

(Reçu à Kassataya.com le 25 juin 2020)

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer