Pandémie Covid-19 Mauritanie : des porteurs du virus circulent inconsciemment à Nouakchott

La sonnette d’alarme des autorités de Nouakchott cette fin de semaine sur les personnes atteintes du virus qui circulent sans se faire connaître est une vérité qui inquiète les observateurs qui pointent l’incivisme des infectés.

Cette circulation des personnes porteuses du covid-19 est un danger pour ces malades qui deviennent des bombes à retardement et pour le pays qui ne cesse d’enregistrer quotidiennement des cas graves et des décès. Ce qui encore plus inquiétant c’est leur nombre plus important que les infectés pris en charge dans les structures sanitaires. C’est un nouveau tournant dans la gestion de l’épidémie.

Après les cas importés qui reviennent depuis quelques jours les cas contacts les autorités sanitaires sont confrontées à des cas inconscients issus de la communauté qui risquent de faire exploser les chiffres et par conséquent saturer les hôpitaux. Par ailleurs les cas guéris sont de plus en plus rejetés par l’entourage.

Une stigmatisation qui explique en partie les cas de malades ambulants qui ne veulent pas se faire soigner. La complexité de cette nouvelle situation est un casse-tête pour les autorités de Nouakchott. L’armée à la rescousse a ouvert trois centres de santé pour faire face à ce flux de malades qui commence à peser sur le système de santé fragilisé par le manque de moyens. L’importante aide médicale réceptionnée cette fin de semaine est un bol d’oxygène.

 

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

Suggestions kassataya.com :

Pandémie Covid-19 Mauritanie : la presse privée dans tous ses états à Nouakchott

Pandémie Covid-19 Mauritanie : le coronavirus consolide l’axe Rabat-Nouakchott

(Reçu à Kassataya.com le 15 juin 2020)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer