Le chef d’Al Qaïda au Maghreb islamique tué au Mali par l’armée française

La ministre des Armées Florence Parly a confirmé ce vendredi soir que l’émir Abdelmalek Droukdal et plusieurs de ses collaborateurs ont été «neutralisés».

Le combat pour la paix et la stabilité dans la région du Sahel «vient de connaître un succès majeur» a indiqué ce vendredi soir la ministre des Armées Florence Parly. Le chef d’Al Qaïda au Maghreb islamique a été tué le 3 juin au Mali par l’armée française, a-t-elle confirmé.

 

Florence Parly

@florence_parly

Le 3 juin, les forces armées françaises, avec le soutien de leurs partenaires, ont neutralisé l’émir Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdal et plusieurs de ses proches collaborateurs, lors d’une opération dans le nord du Mali.

Ce chef historique du jihad au Maghreb, commandant de plusieurs groupes jihadistes sahéliens, a été tué jeudi au nord-ouest de la ville malienne de Tessalit. «Le 3 juin, les forces armées françaises, avec le soutien de leurs partenaires, ont neutralisé l’émir Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), Abdelmalek Droukdal et plusieurs de ses proches collaborateurs, lors d’une opération dans le nord du Mali» précise la ministre sur le réseau social Twitter.

 

«Abdelmalek Droukdal, membre du comité directeur d’Al-Qaida, commandait l’ensemble des groupes qaïdistes d’Afrique du Nord et de la bande sahélienne, dont le JNIM, l’un des principaux groupes terroristes actifs au Sahel» indique Florence Parly dans un autre message.

 

Le Figaro avec AFP

 

 

Source : Le Figaro

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer