Un raté ? / Par Tijane Bal

Le ministre de la santé serait-il un technocrate par-dessus tout ? Jusqu’ici, l’intéressé avait plutôt bonne presse. L’opinion lui prêtait courage et compétence. A titre d’illustration, sa gestion du paysage pharmaceutique avait été quasi unanimement saluée.

Depuis hier, cette perception est quelque peu écornée. La faute à un mot. En annonçant le 1er décès intervenu en Mauritanie du fait du coronavirus, le ministre a affirmé que la personne qui a succombé était d’ « origine mauritanienne » quand pour l’esprit public, elle était mauritanienne tout court. Fâcheuse dissonance ! Et controverse.


L’objet de celle-ci n’est pas subalterne même si les circonstances la rendent gênante.


Certains ont fait valoir que la défunte avait peut-être « perdu » sa nationalité mauritanienne et que juridiquement le ministre serait donc dans le vrai. En ce cas, il aurait fallu spécifier sa nationalité effective, l’origine n’étant pas une catégorie juridique. Le fait est qu’en la circonstance, il aurait fallu privilégier le sentiment d’appartenance au-delà de toute considération. Par ses attaches, la défunte se sentait mauritanienne de coeur. Elle aurait dû être présentée comme telle.


Par ailleurs, le ministre ou ses conseillers devraient être suffisamment instruits du caractère sensible du sujet et de son impact dans le débat public même si rien n’indique que le propos ministériel soit délibérément équivoque. Simplement, on n’est jamais assez vigilant. On sait à quel point la « rumeur numérique» relative à la pandémie a donné lieu récemment à des dérapages particulièrement nauséabonds. Des posts salutaires s’en sont fait l’écho pour les condamner.


La défunte n’était peut-être pas (ou plus) mauritanienne juridiquement. N’importe. A supposer qu’il en soit ainsi, il est des circonstances où il faut préférer l’ « erreur qui rapproche à la vérité qui sépare». En l’espèce, Il se serait agi davantage d’un aménagement que d’une erreur.

 

 

Tijane Bal

Facebook – Le 31 mars 2020

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer