Une appli pour prévenir les petits agriculteurs de la sécheresse en Afrique

L’outil s’appuie à la fois sur les connaissances autochtones et des données scientifiques.

Une ingénieure kényane, Muthoni Masindé, a créé une application mobile qui permet aux agriculteurs d’anticiper les intempéries pour travailler leurs terres dans les meilleures conditions.

Y aura-t-il trop de pluies ou pas assez ? Quand et où va-t-il pleuvoir exactement ? La sécheresse est un véritable casse-tête pour les petits agriculteurs en Afrique qui sèment sans être sûrs de pouvoir un jour récolter. Muthoni Masindé, 44 ans, qui a grandi dans un village au Kenya a vu à quel point les conditions climatiques étaient vitales pour son entourage. C’est ce qui l’a motivée à trouver des solutions simples et efficaces.

Un système d’alerte précoce

 

Pour aider les petits agriculteurs à mieux résister au changement climatique et à améliorer leur production, l’ingénieure kényane a mis au point une application mobile. ITIKI (Information Technology and Indegenious Knowledge and Intelligence) réunit le savoir ancestral des populations indigènes et des données scientifiques. Pour travailler leurs terres, les communautés locales surveillaient la nature, la Lune, le comportement des insectes. Par exemple, l’apparition de gros essaims de criquets le soir durant la saison de semis signifiait la fin des pluies, ce qui était un signe pour arrêter de planter puisque les graines n’allaient pas germer. Cette connaissance traditionnelle combinée aujourd’hui aux prévisions météorologiques permet aux paysans de mieux s’organiser et d’optimiser leur production.

Des informations et des conseils

 

Depuis son lancement en juin 2019, l’appli est utilisée par près de 10 000 petits exploitants agricoles au Kenya, au Mozambique et en Afrique du Sud. En plus des prévisions météorologiques obtenues grâce à des capteurs déployés sur les terres, elle fournit des conseils sur les bonnes périodes de semis ou de récoltes d’une manière très simple à travers des messages audio. Cette application devrait être accessible à d’autres petits exploitants ailleurs en Afrique. La gestion des risques climatiques via des systèmes d’alerte précoce numériques est l’un des enjeux importants pour l’agriculture en Afrique.

 

 

 

Eléonore Abou Ez
Rédaction Afrique France Télévisions

Source : France Info

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer