Mauritanie – Approvisionnement en hydrocarbures liquides : Un expert craint le pire

Devant les manœuvres dilatoires de la Commission nationale des hydrocarbures, qui tient à éliminer la société Addax (deux fois moins disante dans les deux appels d’offres lancés en décembre 2019 et février 2020) au profit de la société russe Litasco, un expert du domaine dit craindre le pire.

 

Interrogé par Le Calame, il a fait part de ses craintes si la Commission s’entête à céder le marché aux russes. ‘’Il y a un véritable risque de rupture de la chaine d’approvisionnement du pays en hydrocarbures liquides, Litasco n’étant pas présente dans la zone, contrairement aux autres entreprises dont les bateaux sillonnent la région.’’

Pas plus tard qu’aujourd’hui, en effet, des sociétés de distribution d’hydrocarbures ayant demandé certaines quantités pour approvisionner les stations n’ont eu droit qu’à la moitié de ce qu’elles demandaient.

Un rationnement qui ne dit pas son nom. Pire, fait remarquer cet expert, qui tient à garder l’anonymat, Litasco n’a pas de garantie de soumission et peut, du jour au lendemain, plier bagage sans aucun préjudice pour elle. Le contrat 2018-2020 avec Addax prend fin le 15 avril prochain. Il y a donc urgence à trouver une solution. Qui ne peut être que négociée.

Addax a fait beaucoup de concessions. Il ne lui reste qu’à baisser sa proposition sur le fuel, selon lui. L’Etat n’aura plus d’autre choix que de lui attribuer le marché. La seule façon qui lui reste de nous prouver que l’affaire n’est pas carabinée, conclut l’expert.

Source : Le Calame (Le 17 mars 2020)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer