G5 Sahel : l’UA africaine s’apprête à envoyer des soldats sur le terrain

Au lendemain du sommet du G5 Sahel à Nouakchott l’Union africaine joint le geste à la parole avec l’envoi imminent de 1200 soldats pour renforcer la force conjointe au Sahel. C’est à la fois une réponse politique et militaire africaine contre les Jihadistes. Un message fort à la France de la participation de l’organisation panafricaine à l’effort de guerre.

Ce déploiement des forces de l’UA peut être considéré comme une alternative à la demande du président en exercice du G5 Sahel le président mauritanien qui avait demandé à l’issue du sommet des 5 chefs d’Etat le placement sous les Nations-Unies. Une proposition considérée utopique par les observateurs. Le chapitre 7 qui stipule une action des Nations-Unies en cas de menace contre la paix de rupture de la paix et d’acte d’agression est très clair. Le G5 est victime d’une agression de terroristes et non d’armée régulière. C’est une disposition qui a des soubassements colonialistes.

C’est un concept qui mérite une refonte des textes et d’une manière générale le machin Nations-Unis pour faire face à un nouveau phénomène mondial le terrorisme islamiste. L’envoi de 1200 soldats par l’UA est une réponse militaire contre les Jihadistes et qui intervient au cœur d’une polémique née des propos de l’ambassadeur malien à Paris devant les sénateurs, qui dénoncent une certaine légion étrangère au Mali dans le cadre de son intervention pour expliquer l’ouverture d’un dialogue avec les terroristes islamistes. Ce qui risque de réchauffer les relations entre Bamako et Paris déjà tendues par le sentiment anti français de la société civile malienne.

Cette force supplémentaire africaine est une réponse politique des dirigeants africains à la France pour leur participation à l’effort de guerre en plus de la force conjointe.

 

 

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

(Reçu à Kassataya 27 février 2020)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer