Coronavirus : des pays du Golfe suspendent certains liens avec l’Iran

Plusieurs pays arabes du Golfe ont annoncé mardi des mesures destinées à limiter les déplacements avec l’Iran, après l’annonce de dizaines de cas d’infection au nouveau coronavirus touchant des personnes revenant de la République islamique.

 

Avec au moins 15 morts, l’Iran figure parmi les pays les plus touchés en dehors de la Chine, foyer de l’épidémie. Plusieurs pays arabes situés sur la rive opposée du Golfe ont enregistré 29 cas d’infection au Covid-19 depuis lundi, à l’exception de l’Arabie saoudite et du Qatar.

Les Emirats arabes unis ont suspendu tous « les vols de passagers comme les avions cargo » en provenance et à destination de l’Iran pour « une semaine renouvelable », selon l’agence de presse officielle WAM.

En dépit de leurs relations politiques tendues, l’Iran et les Emirats arabes unis sont d’importants partenaires économiques, en particulier entre Téhéran et Dubaï, un géant portuaire qui abrite aussi le plus grand hub aéroportuaire au monde pour les passagers étrangers. Les Emirats arabes unis ont enregistré 13 cas de personnes contaminées par le virus, dont trois ont guéri. Les deux cas d’infection les plus récents sont ceux de deux ressortissants iraniens de 70 et 64 ans.

Le Bahreïn a de son côté interdit à ses ressortissants de se rendre en Iran « jusqu’à nouvel ordre », selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Cette décision intervient après l’annonce depuis lundi de 17 cas de personnes infectées, dont des ressortissants saoudiens, tous revenant de séjours en Iran.

Le Koweït, qui a suspendu les vols vers et en provenance d’Iran la semaine dernière, a de son côté enregistré un nombre total de huit cas. Le ministère des Affaires étrangères a réitéré un appel aux citoyens à « ne pas voyager vers les pays qui ont enregistré des cas de nouveau coronavirus ».
Le riche pays a annulé les célébrations de la fête nationale mardi et mercredi ainsi que plusieurs événements sportifs pour limiter la propagation du virus.

De son côté, Oman a décidé lundi de suspendre immédiatement des vols avec l’Iran, après l’annonce de la contamination de deux citoyennes omanaises revenant d’Iran. Mascate a annoncé mardi deux nouveaux cas, portant le bilan à quatre.

Des milliers de ressortissants de confession chiite des pays arabes du Golfe se rendent régulièrement en Iran pour visiter des lieux saints, en particulier Qom et Mashhad, deuxième ville de la République islamique où des personnes ont été testées positives au virus.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que l’épidémie apparue en décembre dans le centre de la Chine a déjà atteint un pic dans ce pays, où elle a contaminé quelque 77.000 personnes dont 2.600 mortellement.

La maladie Covid-19 concerne désormais, Chine mise à part, plus d’une trentaine d’Etats où elle a fait au moins 41 morts et 2.500 cas de contamination, particulièrement en Iran, au Japon et en Corée du Sud.

Le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a averti lundi à Genève que le monde restait menacé de « pandémie », à savoir une épidémie d’ampleur internationale.

AFP

Source : L’Orient Le Jour (Liban)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer