Lesotho : le Premier ministre bientôt inculpé du meurtre de son épouse a fui à l’étranger

Officiellement pour raison médicale, Thomas Thabane est parti en Afrique du Sud, échappant pour l'heure à la justice de son pays.

Alors qu’il devait se présenter devant la justice du Lesotho le 21 février, Thomas Thabane est parti en Afrique du Sud pour raisons médicales, a annoncé son secrétariat personnel. Pourtant, selon la police, un accord avait été conclu avec son avocat, et Thomas Thabane devait comparaître pour être formellement inculpé du meurtre de Lipelo Thabane sa précédente épouse.

Il rejoint donc son épouse actuelle, Maesaiah Thabane, sur le banc des accusés. « Cela ne signifie pas nécessairement qu’il était présent sur le lieu du crime, mais qu’il agissait de concert », a déclaré à l’AFP le numéro deux de la police, Paseka Mokete. On a appris notamment que le téléphone du Premier ministre avait « borné » sur les lieux du crime.

La fuite du Premier ministre rappelle celle de son épouse Maesaiah Thabane, qui s’est rendue à la police après une cavale d’un mois en Afrique du Sud. Depuis, elle a été remise en liberté contre une caution dérisoire de 61 euros.

« J’ai vu la mort en face »

Le 14 juin 2017, Lipolelo Thabane, âgée de 58 ans, était assassinée alors qu’elle rentrait chez elle en voiture dans la capitale Maseru. Ce crime était intervenu deux jours seulement avant la prestation de serment de Thomas Thabane au poste de Premier ministre. Le couple était alors en instance de divorce.

Une amie de Lipolelo Thabane était présente avec elle dans sa voiture, lorsqu’elles ont été mitraillées dans une embuscade. Thato Sibolla, grièvement blessée dans l’attaque, vit désormais à l’étranger. « J’ai vu la mort en face », explique-t-elle au Lesotho Times, et elle craint pour sa vie. Et pendant tout ce temps, Thato Sibolla, témoin essentiel est resté et reste sans protection policière. Elle ne retournera pas au Lesotho tant que le couple Thabane sera au pouvoir et aura accès aux moyens de l’Etat, dit-elle.

Futur abandon du pouvoir

Mais un point lui est favorable. La présence à la tête du gouvernement de Thomas Thabane semble comptée. Il avait, il y a peu, annoncé sa future démission. Cette fois, il donne une date. « Je quitterai effectivement le poste de Premier ministre à la fin juillet de cette année ou plus tôt si les préparatifs nécessaires à mon départ sont terminés », a-t-il déclaré sur la radio publique. Un départ réclamé par les instances de son parti politique qui lui avaient ordonné de démissionner.

Au lieu de cela, Thomas Thabane a fui à l’étranger, un nouveau coup de théâtre au Lesotho.

Jacques Deveaux
Rédaction Afrique France Télévisions

Source : France Info

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer