Nouvelles licences de Pêche : Pas de faveurs pour les pêcheurs Saint-Louisiens !

Des mesures sévères et contraignantes ont été fixées dans le cadre du nouvel accord de pêche. Les licences sont désormais soumises à un renouvellement trimestriel et pour une durée d’un an. Parmi les nouveaux critères, le versement de 6% de la capture en terre mauritanienne. Une manière pour Nouakchott de profiter amplement de la main-d’œuvre Guet-Ndarienne.

L’accord décrète l’interdiction ferme pour les Guet-Ndariens de pêcher notamment du mulet, des céphalopodes et des crustacés. Le contrôle des embarcations est strict. Toute forme d’opposition à la fouille conduit au retrait de la licence. Le service régional de pêche et de la surveillance de Saint-Louis livre aux acteurs des fiches d’engagement à remplir :

Dix 10 exigences  y sont fixées :

1. L’Immatriculation physique de l’embarcation
2. La présence permanente des scellés d’authentification
3. La détention de la licence de pêche à bord, en mer et au débarquement
4. La détention d’un bon de sortie au cours de validité à bord, en mer et au débarquement
5. Le respect strict des débarquements à Nouakchott dans le cadre des 6%.
6. Le respect de l’interdiction de pêche du mulet, des céphalopodes er des crustacés
7. Le non-dépassement du taux de 2% pour les captures accessoires
8. Le débarquement des captures au niveau des sites dédiés
9. L’obligation de se soumettre aux opérations contrôles et de surveillance de pêche en mer et à terre
10. Le respect des décisions de la commission de transaction de Nouakchott

En fin, la fiche signale que « le non-respect des engagements précités, entrainera la suspension provisoire ou le retrait définitif de la licence ».

Source :Ndarinfo (Saint-Louis – Sénégal)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer