Mauritanie : vers un congrès de l’UFP sous haute tension

C’est maintenant officiel. L’UFP tiendra son congrès les 3, 4 et 5 avril prochain à Nouakchott. Un conclave qui intervient après plus de 6 mois de turbulences de la direction. Les observateurs s’attendent à une scission du parti.

Jamais depuis sa création l’UFP, l’un des principaux partis de l’opposition est confronté à une grave crise interne au point d’en arriver à une exclusion d’un militant la suspension de deux autres dont la députée Khadiata Diallo chef de file de la contestation de la direction depuis plus de 6 mois. Elle est soutenue par cette dissidence par un autre député Ould Bedrine ainsi qu’un nombre important de militants de base des fédérations du parti à l’intérieur du pays. La dissidente parlementaire accuse notamment le président Ould Maouloud d’être responsable de la décadence du parti depuis 7 ans avec les boycotts électoraux successifs qui ont fait perdre toute la crédibilité du parti et 11 communes. Avec 3 députés seulement en 2018 l’UFP enregistre un net recul.

Les derniers résultats de la dernière présidentielle confirment la chute vertigineuse de l’UFP avec un plus de 2 pour cent des suffrages derrière tous les candidats de l’opposition. Les contestataires reprochent surtout à la direction leur déviation de la ligne du parti qui fait que l’UFP n’est plus audible chez les populations auxquelles il était censé atteindre.

Ces accusations sont rejetées par la direction du parti qui considère que les contestataires ont franchi la ligne rouge et que les sanctions prises s’inscrivent dans le respect des statuts du parti sur la discipline. Cette crise qui s’accentue depuis cette fin de semaine avec la conférence de presse de la députée qui n’a pas réussi par deux fois à tenir un meeting interdit par les autorités de Nouakchott

. La déclaration ce début de semaine des militants cadres de l’UFP opposés à la déviation du parti signée par la dissidente augure un congrés les 3,4 et 5 avril prochain à Nouakchott sous haute tension sur fond d’une scission. Des informations persistantes sur la création d’un nouveau parti circulent sur les réseaux sociaux.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 Suggestion kassataya.com :

Mauritanie : la députée Khadiata Diallo appelle à une opposition au système unie et forte

 

 

(Reçu à Kassataya 10 février 2020)

 

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer