Mauritanie : la députée Khadiata Diallo appelle à une opposition au système unie et forte

Au lendemain de sa conférence de presse cette fin de semaine à Nouakchott la députée de l’UFP monte au créneau pour un regard critique sur la nouvelle gouvernance de Ould Ghazouani avant de revenir sur la crise qui secoue son parti depuis 7 ans. Des observations mises en évidence dans une déclaration des militants et cadres du parti relayée par les réseaux sociaux et la presse électronique nationale.

Décidément Khadiata  Diallo est sur tous les fronts. Un combat citoyen qu’elle mène depuis des années au sein de son parti l’UFP et en tant que parlementaire. Ce statut a fait d’elle une battante militante des droits de l’homme et opposée au système en vigueur inégalitaire et autoritaire . Elle ne mâche pas ses mots pour critiquer tous les régimes qui se sont succédés à Nouakchott depuis l’avènement des militaires au pouvoir en 78.

Après 6 mois de l’élection de Ould Ghazouani la députée de l’UFP constate que le système n’a pas change encore moins les conditions de vie des mauritaniens de plus en plus précaires confrontes à l’aggravation du chômage notamment les jeunes et les femmes et la triste réalité des retraites pourtant dans un pays qui recèle d’immenses richesses naturelles.

Au plan politique elle constate un recul des libertés et de la citoyenneté, l’absence d’un État de droit avant d’insister sur l’accès difficile aux titres d’ État civil qui font aujourd’hui en Mauritanie de milliers de citoyens sans papiers  et également la persistance des plaies du passif humanitaire et de dénoncer l’impunité des esclavagistes et le racisme d’Etat à tous les niveaux.

Malheureusement face à cette situation l’UFP se déchire. Une crise qui n’échappe pas à toute l’opposition comme en témoigne la dernière présidentielle. Khadiata Diallo appelle à l’unité pour une opposition au système plus forte. C’est dans cette démarche que les militants et cadres du parti autour d’elle sont opposés à la ligne actuelle de la direction considérée déviationniste et suicidaire.

Les signataires de cette déclaration au lendemain de la conférence de presse de la deputee se prononcent d’ores et déjà contre la tenue du congrès prévu les 3, 4 et 5 avril prochain à Nouakchott qualifiée de clarification par les observateurs qui s’attendent à un divorce entre les dissidents et la direction de l’UFP.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya 10 février 2020)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer