Vidéo – Mauritanie : des députés reviennent sur l’incident de l’usage du français

Deux élus de l’Assemblée nationale de Mauritanie se penchent sur un incident à propos de l’usage du français au sein de leur institution. Il était survenu à l’occasion de la séance de clôture de la première session ordinaire de l’année 2020.

 

L’échange du 31 janvier, entre le président du Parlement mauritanien, Cheikh ould Baya, issu de l’Union pour la République (UPR, principal parti de la majorité présidentielle), et la députée Coumba Dada Kane, de l’alliance Sawab/RAG et militante de l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), continue de faire des vagues. L’Assemblée a pourtant démenti son président quant à l’existence d’une directive interdisant l’usage du français dans l’hémicycle.

Le360 Afrique a recueilli les réactions de deux députés de l’opposition mauritanienne: Kadiata Malick Diallo, députée de l’Union des forces de progrès (UFP) et Ladji Traoré, député de l’Alliance populaire progressiste (APP).


LIRE AUSSI: Vidéo. Mauritanie: interdiction du français au Parlement, le président de l’Assemblée démenti par les députés


Les deux parlementaires expliquent qu’il n’existe pas de disposition du règlement intérieur empêchant l’usage du français. La seule nouveauté porte sur la création d’un service de traduction entre l’arabe et les langues nationales (peul, soninké et wolof). D’ailleurs, cette fonctionnalité n’est pas opérationnelle pour le Wolof.

Quant au français, il ne fait plus l’objet de traduction. Ainsi, six interventions, parmi lesquelles celle de Coumba Dada Kane, ont été notées dans cette langue au cours de la même séance.

Ladji Traoré profite de l’occasion pour revenir sur l’histoire de la bataille autour de l’usage des langues en Mauritanie, depuis plusieurs années.

 

Cheikh Sidya

Correspondant à Nouakchott

 

Source : Le 360.ma (Maroc)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer