Début du festival annuel nomade

Le ministre de la culture et de l’artisanat, le Dr Sidi Mohamed ould Ghaber, a donné le coup d’envoi d’un festival nomade annuel, samedi après-midi à l’hippodrome de Nouakchott.

Dans une allocution prononcée à l’occasion de la cérémonie de démarrage, le ministre a affirmé que « cette manifestation annuelle contribue à faire revivre un pan important de la culture nationale et à promouvoir les valeurs chevaleresques de nos aïeuls ».

En effet, ce festival « consacre des valeurs et vertus qui constituent une marque de notre culture et un référent social de la Mauritanie, de sa vie nomade et de la richesse de son patrimoine. Cette manifestation est aussi une passerelle culturelle de rapprochement, un message de paix nécessaire vivre emble, au refus de l’extrémisme, de la violence et de la haine » a ajouté le Dr Ghaber.

Le Canada est l’invité spécial de cette édition 2020.

Ainsi, le président de la Fédération des Sports Equestres de Mauritanie (FSEM), le Pr Sid’Ahmed ould Mogueya, a mis en exergue la similitude des contextes mauritanien et canadien, « la rigueur du climat glacial du Grand Nord, le désert mauritanien et son soleil implacable.Une rigueur du climat qui forge le caractère et façonne le comportement, en développant la fraternité, le sens de l’hospitalité, la solidarité, la compassion et la reconnaissance de l’autre ».

L’histoire des chevaux dans le Sahara est au centre de cette manifestation.

Source : Le Calame

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer