Mort de Jamal Khashoggi : cinq condamnations à mort

Le procureur général d’Arabie Saoudite annonce que cinq personnes sont condamnées dans le procès lié à l’assassinat du journaliste du «Washington Post». Le proche conseiller du prince héritier Saoud al-Qahtani et le numéro du renseignement ne sont pas mis en cause.

Cinq Saoudiens ont été condamnés à mort dans le procès des meurtriers du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, a annoncé lundi le procureur général d’Arabie saoudite. Aucune accusation n’a été retenue contre Saoud al-Qahtani, un proche conseiller du prince héritier.

Le procureur a aussi indiqué que l’ancien numéro deux du renseignement, le général Ahmed al-Assiri, avait été acquitté.

Le 27 octobre 2019: A Riyad, le «Davos du désert» veut tourner la page Khashoggi

Tué le 2 octobre 2018

 

Chroniqueur du Washington Post, Jamal Khashoggi a été tué et démembré au consulat saoudien d’Istanbul le 2 octobre 2018. Il s’y rendait pour obtenir des papiers afin d’épouser sa fiancée turque. Son corps n’a jamais été retrouvé. Le royaume saoudien a traduit en justice onze suspects dans l’assassinat du journaliste qui était proche du pouvoir avant d’en devenir critique.

La CIA et une experte de l’ONU ont mis en cause le prince héritier saoudien et homme fort du pays Mohammed ben Salmane, qui dément avoir ordonné l’assassinat, même s’il dit en porter la responsabilité en tant que dirigeant du royaume.

 

Lire aussi: MBS, le prince héritier qui chancelle

 

AFP

 

Source : Le Temps (Suisse)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer