G5 Sahel : ce que la société civile africaine attend des chefs d État à Pau

Le coup de semonce du président français aux chefs d’État du Sahel pour venir s’expliquer à Pau le 16 décembre prochain sur la présence des forces françaises BARKHANE continue de susciter des polémiques au sein de la société civile du Sahel à l’Afrique centrale.
Ces débats sont relayés par les réseaux sociaux qui pointent la continuité plus arrogante de la Francafrique. Depuis la petite phrase du président français qui demandait à ses homologues africains du G5 Sahel de clarifier leur position sur la présence de la force BARKHANE la société civile semble être réveillée brusquement de cette gifle de Macron à leurs dirigeants. Et sur les réseaux sociaux les africains se lâchent et demandent même des explications au président français notamment lever l’ambiguïté sur la ville Kidal cité interdite des forces maliennes aux mains de l’AZAWAD.  C’est une des contradictions de la gouvernance française dans sa politique africaine qui ne laisse pas quelque fois le choix aux chefs d État de résoudre des failles identitaires.
La réponse des 5 chefs d’État devra être claire sans sous entendu en mettant également devant ses responsabilités Macron. La présence de BARKHANE au Sahel participe également au maintien de la sécurité en France et en Europe. Les responsabilités sont partagées. Macron et ses homologues africains ont des comptes à rendre à leur peuple et à leurs représentants parlementaires.
Une vérite Lapalice pointée par la société civile qui met en avant le respect de leurs dirigeants tout en exigeant d eux la vérité devant  le président français. Elle attend du sommet à Pau la clarification des deux parties qui devront trouver un nouveau terrain d’entente une nouvelle stratégie de BARKHANE pour faire face à la nébuleuse terroriste dont le succès sur le terrain n’est plus à démontrer. Il s’agira pour tous les participants de tirer des leçons de la mort des 13 soldats français au Mali et de faire face au nouveau sanctuaire de l’État islamique qui se dessine à l’horizon.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya 09 décembre 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer