Mauritanie : TPMN solidaire de l’AJD-MR et FPC

Après l’AJD-MR et les FPC c’est au tour du mouvement citoyen mauritanien « Touche pas à ma Nationalité » (TPMN) de rejeter la structuration proposée par la CVE   suite à la publication d’un communiqué du conseil présidentiel le 18 décembre dernier qui mentionne la mise en place d’un comité de pilotage et de l’implantation de la nouvelle structure.

C’est la troisième remise en cause du devenir de la CVE qui intervient après une campagne de dénigrement des présidents de l’AJD-MR et des FPC orchestrée par des comploteurs au sein de la coalition. Ce climat malsain n’entrave en rien la volonté du premier mouvement citoyen afro-mauritanien de poursuivre le travail unitaire des partis et organisations de la société civile et syndicale en Mauritanie.

TPMN, AJD-MR, FPC même combat. Celui d’affronter l’enrôlement discriminatoire et de contribuer à la résolution de la cohabitation qui passe par la promotion des langues nationales. L’avenir de la CVE est dans sa capacité à fédérer toutes les sensibilités politiques du pays et de créer une synergie pour s’opposer au pouvoir en place et non de se substituer à un quelconque parti. C’est révolu. L’expérience appelle à une structure plus souple et unitaire pour faire face à toute échéance électorale. Une formule qui préserve ainsi l’indépendance des partis et mouvements citoyens.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

(Reçu à Kassataya le 22 octobre 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer