Mauritanie : la coalition VE seule interlocutrice du dialogue national

Une présidence à mandat renouvelable une fois assurant l’exécutif et un comité de pilotage et la CVE comme la structure exclusive en matière de dialogue politique ou national ainsi que la gestion de toute consultation électorale. Tels sont les principaux résultats du conseil présidentiel de la CVE réuni les 3, 10 et 17 octobre dernier à Nouakchott.

Des résultats révélateurs d’une restructuration de la coalition VE au niveau de ses objectifs, ses structures et son domaine de compétences attendus par les observateurs qui s’interrogeaient sur son avenir après la présidentielle du 22 juin dernier. Le conseil présidentiel rassure ainsi les électeurs mauritaniens qui ont contribué à son succès avec plus de 8 pour cent des suffrages et entend ainsi maintenir renforcer et consolider cet acquis selon les propres termes de la déclaration finale des réunions tenues les 3, 10 et 17 octobre dernier dans la capitale mauritanienne.

La CVE se dote ainsi d’une présidence à mandat renouvelable une fois pour permettre à l’avenir une présidence tournante. Et une charte et un règlement intérieur verront le jour prochainement pour mieux encadrer ce collège électoral. Et dans le souci d’unité et de recherche d’un nouveau pacte de confiance la CVE se positionne comme la structure exclusive pour tout dialogue politique ou national.

Une évolution importante politique dans un contexte de normalisation des relations du pouvoir avec l’opposition. La CVE est un acteur de poids sur la scène nationale. Et à ce titre son président devra être invité comme les 3 candidats malheureux à la table des consultations nationales. En attendant la CVE se tourne vers l’avenir dans le cadre d’une implantation à l’intérieur et à l’extérieur du pays pour asseoir la légitimité de ses représentants.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 

Suggestion kassataya.com :

Dossier FCFA : la Françafrique divise les dirigeants africains

Dossier FCFA : la Françafrique, un frein à l’indépendance économique de l’Afrique

 Dossier FCFA : la Françafrique, un obstacle à la souveraineté monétaire de l’Afrique

 

(Reçu à Kassataya le 18 octobre 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer