Mauritanie : des détenus de Lexeiba en grève de la faim inquiètent les observateurs

Une rentrée scolaire dans la commune de Lexeiba sans l’instituteur Ghali Sall détenu dans les geôles de la capitale du Gorgol avec 8 autres militants de la coalition VE depuis la crise post-électorale. Ils viennent d’entamer une grève de la faim pour protester contre leur détention arbitraire et sans jugement depuis plus de 3 mois.

 

Une situation qui n’indigne aucun syndicat des enseignants en Mauritanie dont l’absence de solidarité est abasourdissante. Cette grève de la faim aujourd’hui le dernier moyen pour les détenus noirs et militants de la coalition VE de se faire entendre après les différents échecs de leurs avocats pour leur libération, interpelle directement le président mauritanien. Alors que des informations circulent sur les réseaux sociaux et la presse indépendante sur l’imminente annulation des poursuites judiciaires contre l’opposant mauritanien Bouamatou exilé en France des détenus noirs militants de la coaltion VE croupissent dans les geôles de la vallée à l’abri des regards du pouvoir.

Une comparaison qui traduit l’inquiétude des observateurs pour des faits certes qui ne sont pas comparables mais raisonnables pour des jeunes dont le seul crime est d’avoir contester une élection. L’enseignant Ghali Sall qui vient de rater sa rentrée scolaire pour entamer une grève de faim ne mérite pas cette souffrance. La promesse du nouveau président de créer un climat serein après 11 années de régime autoritaire devient alors qu’une simple intention. Et la normalisation des relations avec l’opposition est un leurre. Le premier geste de Ould Ghazouani aurait pu être la libération de tous les prisonniers post-électoraux une revendication des 4 candidats malheureux après l’investiture du 1er août dernier.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

(Reçu à Kassataya le 08 octobre 2019)

Suggestion  kassataya.com :

Mauritanie : Ould Ghazouani donne le coup d’envoi de la rentrée scolaire à Nouakchott sur fond de polémiques

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer