Zone franche : Nous ne tolérerons pas la « Gazra » et interdisons la vente de la viande dans les rues

Le président de  l’autorité de la zone franche de Nouadhibou,Amadou Tijani Thiam  a déclaré qu’il ne tolérerait jamais l’occupation  illégale des lieux publics, accusant  ceux qu’il qualifie de  « courtiers »  de favoriser  cette procédure et d’oeuvrer  pour consacrer le phénomène.

Il déclare également interdire de façon  absolue la vente  de viande dans les rues.

Le président de la zone franche, qui parlait  ce soir, lors d’une réunion avec des représentants de la société civile et des journalistes, a ajouté que les courtiers sont à l’origine de la rumeur  conduisant beaucoup de personnes à se rendre dans la zone franche pour exiger des terrains.جانب من حضور هيئات المجتمع المدني في نواذيبو مع رئيس المنطقة الحرة/ الأخبار

Il a averti les citoyens de ne pas se laisser tromper par des rumeurs et des idées fausses.

Le responsable de la zone franche a indiqué que l’attribution des parcelles se fait suivant les procédures  légales et par voie des  médias officiels.

Révélant son  rejet absolu de toute occupation illégale après ce qui s’est passé dans les banlieues de la ville, le long de la voie ferrée et au quartier tarhil .

Amadou Tijani Thiam a souligné l’intention de l’autorité de la zone franche d’améliorer l’image de la ville,par l’interdiction de  la vente de viande dans les rues, l’adoption d’un important projet environnemental de boisement de la ville comme étape positive qui mérite approbation حضر اللقاء كبار المديرين في سلطة المنطقة الحرة / الأخبار

Le chef de la zone franche a souligné que la loi créant la zone franche est explicite, en ce qu’elle remplace la municipalité et qu’elle se constitue  tutelle de celle ci.  La municipalité maintient l’éducation de base, la santé de base et les affaires sociales.

Cependant, dans le cadre d’un engagement positif avec la municipalité, des travaux sont en cours, pour trouver des mécanismes juridiques, afin de céder  les marchés , les abattoirs à la municipalité, a-t-il déclaré.

Des intervenants représentants les organisations civiles ont estimé à leur tour , que la réunion avec eux est venue trop tard   et que la direction de la zone franche aurait du  descendre, plus tôt , de sa tour d’ivoire,  afin d’expliquer aux citoyens les caractéristiques du projet .

Les orateurs ont appelé au renforcement du partenariat avec eux et se sont interrogés  sur les raisons de  l’accumulation des saletés dans la ville,  la dégradation des services publics,  pourquoi les  prix des neuf articles exemptés de douane n’ont pas baissé  et si la zone franche  exerce-t-elle le contrôle nécessaire??

Source : https://alakhbar.info/?q=node/20441

Traduit par adrar.info

Source : Adrar-info.net

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer