Mauritanie : vers un gouvernement de Ould Cheikh Sidya plus technocratique que politique

Un mois après la formation du premier gouvernement de Ould Ghazouani dirigé par Ould Cheikh Sidya les observateurs ne sont pas indifférents à la volonté de l’équipe gouvernementale d’être plus lisibles et à l’écoute des citoyens.

 Les ministres semblent montrer un nouveau visage et une ambition pour changer leur département. C’est très positif pour un gouvernement à peine installé. C’est un nouvel état d’esprit qui n’échappe pas aux observateurs.

Tous les départements jouent la même musique. Les ministres sont au taquet. Le citoyen est au cœur des réformes. Les ministères les plus problématiques comme la santé, l’emploi, l’éducation nationale et l’habitat sont dans le collimateur du chef du gouvernement désormais l’interlocuteur direct des ministres auprès du président. Un changement de style qui va dans le sens de privilégier d’abord les diagnostics et les solutions avant les décisions.

C’est un gouvernement d’action pour l’instant pour sortir de l’impasse économique. Tous les secteurs seront revus et corrigés surtout dans l’agriculture et l’élevage dans un contexte où la campagne agricole s’annonce difficile notamment dans la vallée avec les inondations récentes qui ont fait beaucoup de dégâts humains et matériels.

Les accords litigieux sous Ould Aziz au niveau de la santé sont annulés notamment celui de Nouakchott Medical Center et la CNAM. De nouvelles mesures sur l’autonomie des hôpitaux et les conditions des médecins et le personnel de la santé vont permettre à ce secteur délaissé depuis longtemps de repartir sur de nouvelles bases et d’offrir des soins gratuits aux populations les plus démunies.

De même de nouveau signes encourageants pour lutter contre le chômage endémique notamment des jeunes. Ils sont plus 371 000 en grande partie des filles en milieu rural et près de 70 000 diplômés chaque année. Un plan Marshall est en cours d’élaboration pour éradiquer le fléau. Le logement c’est un des parents pauvres des politiques gouvernementales précédentes.

Le gouvernement de Cheikh Sidya va restructurer les quartiers populaires où vivent plus de la moitié de la population de Nouakchott. Et la réforme s’inspira de l’exemple marocain en matière d’aménagement du territoire. Au final un gouvernement plus technocratique qui entend avoir des résultats.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

Suggestion  kassataya.com :

Mauritanie : les FPC relancent le débat sur l’identité

Mauritanie : TAWASSOUL contre le système de quota ethnique

(Reçu à Kassataya le 16 septembre 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer