Vu des Etats-Unis : « Mon dieu ! », Trump arrive à Biarritz

Au premier jour du sommet du G7 à Biarritz, les médias américains craignent surtout les coups d’éclat dont est coutumier Donald Trump. Des vins français à la Chine en passant par le climat : les sujets de discorde ne manquent pas.

 

L’arrivée du président américain à la mi-journée au sommet du G7 à Biarritz, accompagné de la “first lady habillée en robe couleur jaune poussin” précise USA Today, puis son déjeuner en tête avec Emmanuel Macron est certainement l’événement le plus couvert par les médias outre-Atlantique. Qualifié tour à tour de “trublion”, d’irascible” et “imprévisible”, il est très clairement ce “X Factor” qui risque de “tout faire capoter”, estime The Washington Post, malgré les efforts de la France d’organiser un sommet sans psychodrames majeurs.

La déclaration tenue en direct à 13 h (heure de Paris), par le président français dans laquelle il résume les enjeux de ce sommet (les conflits internationaux, l’économie mondiale, la  lutte contre les inégalités, le climat…), est passée en revanche quasi inaperçue outre-Atlantique. Emmanuel Macron ne mentionne pas une seule fois le nom de son homologue américain, mais évoque une “désescalade” sans plus de précisions alors que bon nombre d’observateurs s’attendent, non sans gourmandise, à un duel “Macron-Trump”.

Menaces tous azimuts

 

“Il y a juste un mois, Trump a causé un sérieux contretemps (en français dans le texte) transcontinental avec Emmanuel Macron sur la question de la taxe imposée par la France aux GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple…) et autres compagnies américaines, en menaçant de taxer en représailles – mon dieu ! – les vins français”, poursuit le quotidien USA Today, dont le correspondant à Biarritz s’amuse à agrémenter d’expressions françaises son texte. “Mon Dieu, Trump arrive au G7…  titre ainsi ce journal populaire, toujours en français.

“Nouvelle phase” dans la guerre commerciale

 

Plus sérieusement, les journaux américains craignent que ce sommet n’aggrave encore les relations entre Washington et Pékin, déjà au plus bas. Les récentes menaces de Donald Trump, urgeant les entreprises américaines à “cesser tout business avec Pékin” annoncent une “nouvelle phase” dans la guerre commerciale que se livrent les deux pays, selon The Washington Post. Plus généralement, son “approche erratique” de l’économie mondiale, dans laquelle les Etats-Unis jouent un rôle majeur sinon déterminant, “soulève des inquiétudes”, renchérit The New York Times.

L’environnement est également une source de frictions entre Emmanuel Macron et Donald Trump, qui a choisi l’an dernier de retirer la signature des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat, conclu en 2015. Aussi, tout récemment, le président américain a pris l’exact contrepied d’Emmanuel Macron sur l’Amazonie, en proie à de violents incendies, en apportant son soutien à leur homologue brésilien, Jair Bolsonaro.

Source : Courrier international

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer