VOS QUESTIONS A GHAZOUANI

Le vide programmatique de Gazhouani, notre légitime inquiétude

Le 22 juin 2019, le peuple mauritanien est appelé à choisir celui qui présidera à sa destinée pour les cinq prochaines années. Cet enjeu revêt forcément une importance capitale. Il nécessite pour chaque citoyen mauritanien une réflexion profonde avant d’effectuer son choix dont dépend notre avenir commun. De toute évidence, pour effectuer ce choix il y a besoin de prendre connaissance en profondeur des différents programmes des candidats à ce scrutin, particulièrement celui du général Gazhouani. Pourquoi lui ? Parce qu’il dispose d’avantages indus qui le prédisposent à une « victoire » certaine dans une compétition électorale majeure. Gazhouani dispose en effet des moyens de l’Administration publique, y compris ses ressources humaines, au mépris de tout respect du code électoral. Cela doit être dénoncé. C’est ce que nous faisons. Notre indignation est d’autant plus forte que Gazhouani ne daigne échanger avec aucun journaliste ni aucun des autres candidats, dans le cadre d’un débat radiotélévisé qui doit permettre de confronter leurs programmes et les modalités respectives de leur mise en œuvre.

Dans toute élection présidentielle digne de ce nom, cette démarche est tout simplement élémentaire. En priver les Mauritaniens traduits un véritable irrespect de leur citoyenneté qui leur octroie le droit de savoir ce que propose celui ou celle à qui ils souhaitent et décident de confier leur destinée pour un mandat de cinq ans, renouvelable si affinité.

A ce jour, force est de constater que Gazhouani ne propose que des slogans et non une véritable ligne programmatique structurée, cohérente et convaincante. En effet, appeler à l’unité nationale n’est pas un programme, mais une finalité de toute nation saine visant à un paisible vivre ensemble.

Face à cette absence de perspective visible et lisible dans ce camp, et dans l’impossibilité pour la presse d’échanger avec le candidat Gazhouani, nous sommes contraints au procédé qui consiste tout simplement à lui adresser des questions que nous considérons importantes et qui appellent des réponses avant l’échéance du 22 juin. Ces questions sont recueillies auprès de citoyens mauritaniens via les réseaux sociaux :

1. Comment améliorer la scolarisation et les conditions de réussite des filles dans leurs parcours de formations générales, professionnelles et techniques?

2. Comment monter en compétences dans les chaînes de valeur industrielle et une transformation sur place?

3. Comment améliorer l’intégration régionale (libre circulation des personnes, intégration commerciale et tarif douanier, intégration productive dans les chaînes de valeur régionale, infrastructures coordonnées avec les pays voisins?

4. Comment assurer un accès équitable et équilibré à l’énergie domestique et réduire ainsi les inégalités actuelles?

5. Comment et quelles filières professionnelles développer/rendre accessibles aux jeunes hors en dehors du système scolaire traditionnel ?

6. Comment promouvoir l’auto-emploi? Comment augmenter les financements à court et moyen termes?

7. Comment lutter contre l’insécurité au cœur des grandes villes?

8. Comment améliorer le traitement des citoyens prisonniers?

9. Comment approfondir le marché des changes et permettre davantage de flexibilité du taux de change?

10. Comment renforcer les instruments de politique monétaire?

11. Comment renforcer l’autonomie de la banque centrale et sa capacité à conduire la politique monétaire?

12. Comment assainir l’environnement des affaires et l’accès au crédit ?

13. Comment renforcer la formulation du budget et la gestion des finances publiques afin de soutenir la consolidation budgétaire?

14. Comment lutter contre la corruption notamment au sein de l’administration des douanes afin de mobiliser les revenus et faciliter les échanges commerciaux?

15. Comment renforcer la gestion, la coordination et le suivi de l’investissement public et de la dette, afin d’améliorer la viabilité de la dette ?

16. Comment soutenir le pouvoir judiciaire dans renforcement des activités de la commission pour la transparence financière de la vie publique, chargée de mettre en œuvre la loi de 2007 instituant une obligation de déclaration du patrimoine pour les hauts responsables de l’État?

17. Comment éviter la chasse aux sorcières?

18. Les organes d’audit et de contrôle tels que la Cour des comptes, l’Inspection générale de l’État, l’Inspection générale des finances et les inspections internes aux ministères?

19. Comment promouvoir une croissance et d’une création d’emplois plus soutenue, plus viable et plus inclusive en ciblant les secteurs présentant un fort potentiel d’embauche et de croissance?

20. Comment mieux intégrer la chaîne de valeur dans l’agriculture, les activités pastorales et la pêche ?

21. Comment inciter le secteur bancaire à faire crédit à la population et au secteur qui en ont besoin?

22. Comment développer le capital humain et amélioré de l’accès aux services sociaux de base?

23. Comment améliorer l’accès à l’éducation, à la formation professionnelle et aux services de santé, dont la qualité fera également l’objet d’une attention particulière?

24. Comment améliorer la réglementation harmonisée en matière de droit foncier ?

25. Comment développer le secteur agropastoral (en 2015, contribué à hauteur de 17,7 % à la formation du PIB national contre 12,3% pour le secteur extractif en 2016)?

26. Comment rationaliser l’utilisation des dépenses publiques?

27. Comment refonder le système comptable et fiscal Mauritanien, car nombre important et diversité de dérogations qui prennent plusieurs formes (exonérations, crédits de taxes et de droits, reports de taxes, régimes suspensifs, réductions, abattements ou taux préférentiels…)? Être à jour?

28. Comment améliorer les capacités de planification, de suivi et d’évaluation sur l’ensemble des niveaux de prise de décision?

29. Comment arbitrer clairement et nettement entre les projets et leur mode de financement?

30. Comment améliorer le processus des organes de passation des marchés publics (organes, compositions, modalités de fonctionnement, etc.)?

31. Comment rationaliser les programmes inefficients, qui ne ciblent pas bien les pauvres ou ont des coûts opérationnels élevés?

32. Pourquoi l’école militaire et tous les Généraux sont des bédanes. Pourrait-on le croire s’il parle d’unité nationale et qu’il combattra les inégalités sociales?

33. Comment comptez-vous vous démarquer de la tutelle de Ould abdel Azziz ?

34. Vous avez parlé de discrimination positive, pouvez-vous être plus précis ?

35. N’est-il pas un peu tard de nous parler aujourd’hui de « discrimination positive » ?

36. En parlant de discrimination positive, vous êtes donc conscient que votre prédécesseur n’a pas fait une politique égalitaire ?

37. Êtes-vous prêts à instaurer une politique de discrimination positive à tous les échelons en faveur des harratines et Négro-Africains ?

38. Quelle est votre vision sur les langues en Mauritanie ?
39. Que pensez-vous de la gestion du pays pour ces 10 dernières années ?

40. Pouvez-vous donner une réponse claire sur la question nationale et sociale ?

41. La réforme du système éducatif: l’école publique est en déliquescence; elle ne joue plus son rôle de creuset de l’unité nationale et n’est plus fréquentée que par les laisser pour compte alors que les privilégiés envoient leur progéniture dans des écoles privées et dans des universités étrangères ?

42. Que pensez-vous du phénomène de la vente des écoles et leur transformation en boutiques?

43. Quelle place laissez-vous au président sortant ?

44. Combien de mandats comptez-vous faire ?

45. Que doit être, selon vous la posture, le comportement de la famille d’un président de la République ?
46. Pourquoi les écoles militaires sont-elles monocolores ?

47. Que proposez-vous concrètement pour résoudre définitivement le problème de l’esclavage ?

48. Un audit des Finances est-il prévu ?

49. Une réforme du système éducatif est-elle prévue ?

50. Allez-vous faire des enquêtes sur les biens mal acquis ?

51. Selon vous, pourquoi le président Aziz vous va-t-il choisi pour lui succéder?

52. Si vous deviez être élu quels seront les points de rupture et quels seront les éléments de continuité avec la gestion de votre prédécesseur?

53. Quel rôle voyez-vous dans l’avenir pour Aziz?

54. Allez-vous auditer les comptes de la nation ou prendrez-vous pour argent comptant les bilans du gouvernement et des entreprises publiques ?

55. Que pensez-vous de la cession de 80% de la mine de F’derick qu’on présente comme indispensable à la Snim pour atteindre ses objectifs ?

56. Pourquoi toute la superstructure militaire de commandement est toute blanche alors que le pays est biracial et multiculturel?

57. Qu’est-ce vous pourrez améliorer dans votre gouvernance par rapport à votre prédécesseur ?

58. Qu’est-ce que vous envisagez pour que les personnes expropriées de leurs terres dans la vallée soient rétablies dans leurs droits ?

59. Comment comptez-vous améliorer le sort des personnes marginalisées ?

60. Vous parlez d’intégrité alors qu’avez dans votre entourage de personnes compromises dans des affaires d’escroquerie et de gabegie ?

61. Comment concevoir que c’est une élection transparente alors que vous avez le soutien de l’appareil d’état et du parti au pouvoir qui contrôlent : le sécuritaire, le financier, les principales institutions publiques ?

62. Quelles sont les garanties pour avoir une élection transparente et crédible sachant que le pouvoir sortant a refusé la présence des observateurs européens ?

63. Je suis harratine, soninké, bambara,, Peule, Wolof, forgeron maure et je suis surtout mauritanien Je ne peux pas apprendre dans une école d’excellence ?
Pourquoi je n’ose même pas espérer le grade de général
Pourquoi je ne suis même pas averti des concours d’entrée à l’école militaire ?
Pourquoi je ne peux pas être un gouverneur ?
Pourquoi je ne peux pas être un commissaire?
Pourquoi suis-je absent de l’administration ?
Pourquoi je n’ai pas droit à mes terres ?
Pourquoi je suis le seul qui conduit les charrettes d’ânes?
Pourquoi je suis le seul à être docker ?

72. Face au constat de la marginalisation et d’exclusion une frange de la communauté mauritanienne vous prônez l’unité nationale, par instruments et outils comptez mettre en œuvre pour réparer ce tort ?

73. La loi d’amnistie, cette loi injuste, consacre la protection des bourreaux de l’armée que vous connaissez bien dénoncée cette impunité ?

74. la loi d’amnistie, une loi injuste êtes-vous prêt à la dénoncer sans réserve ?

75. A combien estimez-vous le chiffrage de votre programme ?

76. Comment comptez-vous le financer ?

77. Les hommes d’affaires ont participé votre campagne, comment comptez-vous leur rendre la monnaie ?

78. Est-ce que les pauvres paieront par l’augmentation des prix ?

79.Vous ne parlez jamais du retour de la Mauritanie à la CEDEAO, pourtant vous parlez de notre double appartenance au monde arabe et africain

80. Quel est votre avis au sujet des limitations du pouvoir de nomination du chef de l’état, faut-il l’encadré ?

81. Le cumul emploi privé/public, pourquoi 5 ans ?

82. Vous dite la Mauritanie doit faire des progrès dans les domaines économiques, lesquels ?

83. Pourquoi vous ne faites pas un Audit des comptes ?

84. Les Mauritaniens ont besoin de savoir à quoi a servi cette dette colossale ?

85. Les Mauritaniens ont besoin de savoir qui sont les bénéficiaires des licences et les conditions de leurs octrois ?

86. Que fera-t-on des revenus des hydrocarbures ?

87. Qu’entendez-vous par loyauté à la nation ?

88. Quelles seraient les sanctions en cas de vente de médicaments de qualité douteuse ?

89. Qu’entendez-vous par coûts supportables pour se soigner ?

90. Comment feront ceux qui sont sans revenu pour se soigner ?

91. Un service civil volontaire, pourquoi pas obligatoire pour permettre un brassage des populations ?

92. Que fera-t-il au sujet des contrats avec Polyhondg ?

93 les biens publics spoliés ?

94 La pyramide de Ponzi Radha dont les biens immobiliers sont achetés par le clan actuel au pouvoir ?

Mamadou SY

(Reçu à Kassataya le 12 juin 2019)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer