Le groupe État islamique revendique la mort de 28 soldats nigériens

Dans un communiqué, le groupe État islamiste a revendiqué l’attaque qui a coûté la vie à 28 soldats nigériens au moins, mardi, près de la frontière du Niger avec le Mali.

 

Il affirme que ses combattants ont pris pour cible un convoi de l’armée nigérienne, dans le village de Tongo Tongo, « tuant ou blessant 40 soldats ».

L’embuscade a eu lieu dans la zone où quatre soldats américains ont été tués en octobre 2017, lors d’une patrouille conjointe des troupes nigériennes et des forces spéciales américaines. Ils étaient victimes d’une embuscade revendiquée par l’État islamique.

Lire aussi :

Des militaires américains sanctionnés pour une embuscade au Niger

Niger : le Pentagone furieux contre l’EI

Le mouvement islamiste armé a considérablement intensifié ses attaques en Afrique de l’Ouest cette année, notamment au Nigeria et au Niger.

Le président nigérien, Mahamadou Issoufou, a décrété trois jours de deuil national après la mort des soldats.

Selon le ministre de la Défense, Kalla Moutari, les soldats poursuivaient des combattants islamistes, qui avaient tué un soldat dans l’attaque d’une prison au Niger.

Source : BBC Afrique

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer