STARTUPPER 2018 : Total distribution Mauritanie continue la promotion des jeunes entrepreneurs locaux

Trois ans après la 1ère édition du Challenge « Startupper de l’année » organisée par TOTAL dans 34 pays, cette nouvelle mouture élargit le concours à 60 pays de par le monde. En Mauritanie, ce lundi 8 octobre, à l’hôtel Monotel, c’était l’occasion pour la structure française de distribution de carburants, de faire un petit rappel des enjeux de cette nouvelle édition, et une rétrospective sur l’édition écoulée.

 

 Fort du succès de la 1ère édition, nous développons cette année ce challenge dans 60 pays dans le monde; nous en étions à 34 en 2015 » affirme d’emblée Gregory Poetschke, Directeur Général de Total distribution en Mauritanie. Un développement du concours « Startupper » qui veut étirer les filets de ses perspectives, afin de multiplier les chances de déceler plus de talents entrepreneuriaux jeunes. « Comme en 2015, nous œuvrons à travers cet événement, à découvrir les 3 meilleurs projets de jeunes mauritaniens. Partant de là, 3 critères sont de mise dans la sélection rigoureuse des dossiers de candidatures : l’impact social (opportunités réelles de création d’emplois, réductions des importations etc.), le caractère innovant du projet (technologique et contextualisé), et la faisabilité du projet, ainsi que son potentiel de développement » continue le manager de Total Mauritanie.

Le challenge « Startupper de l’année » organisé par Total en 2018-2019, soutiendra et récompensera, comme en 2015, de jeunes entrepreneurs locaux, ayant un projet ou une entreprise créée depuis au moins 2 ans, dans n’importe quel secteur d’activité. « Un jury composé d’experts Total, de personnes issues du monde des start-up, de responsables d’entreprises et d’acteurs locaux de la vie sociétale, sélectionnera 3 gagnants, qui remporteront un label « Startupper Total de l’année », et une aide financière de 200.000 a 500.000 Mru, en plus d’un accompagnement dans le volet communication » explique Mariam Kane, responsable des ressources humaines à Total Mauritanie.

A côté, Aïssata Lam, présidente de la Jeune Chambre de Commerce de Mauritanie, est la marraine du challenge pour cette édition. « Il y a une nouveauté pour cette édition, c’est le label « coup de cœur féminin », qui veut inciter les femmes à présenter leurs velléités d’entreprendre » précise-t-elle.

Lire la suite

Mamoudou Lamine Kane

Source : Mozaïkrim  (Le 08 octobre 2018)

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Sourcewww.kassataya.com

Related Articles

Close
Close