MAGHAMA : DECRYPTAGE D’UN SCRUTIN ET CAMPAGNE DU 2nd TOUR

A l’issue des élections municipales, régionales et législatives du 1 er Septembre 2018, le parti du pouvoir l’UPR (Union Pour la République) a d’ores et déjà remporté les deux sièges de députés dévolus à la Moughata de Maghama, avec un taux de 50,41%. L’UDP arrive en deuxième position avec 37,34%.

Pour les municipales, un deuxième tour est nécessaire pour départager l’UDP représenté par Hamet Abdoul Kader Thiam avec 34,24% des voix ; et l’UPR dont le candidat Diallo Daouda Samba a obtenu 30,57% des suffrages exprimés.

Devant la complexité de ce quintuple vote, le nombre de bulletins nuls fut très élevé, 685, sur 3214 votants dans la commune de Maghama.

Il y aura également un second tour aux Régionales pour départager les listes UPR et KARAMA.

Comment peut -on expliquer l’élection in extremis des candidats à la députation avec 50,41% des voix, et la non élection du candidat de l’UPR aux municipales dès le premier tour, étant donné que le parti au pouvoir est très bien implanté dans la moughata de Maghama ?

La grande particularité de ce scrutin c’est le manque d’implication de certains acteurs politiques de l’UPR en faveur du candidat Diallo Daouda Samba.

En effet, les manœuvres politiciennes qui ont opposé les différentes tendances de l’UPR pendant la dernière implantation du parti ont refait surface pendant ce scrutin municipal.

Ainsi, certains acteurs politiques avaient discrètement donné des consignes à leurs militants de ne pas voter pour le candidat de l’UPR au scrutin municipal.

Malgré toutes ces manœuvres politiciennes faites contre lui, Mr Diallo Daouda Samba a appelé tous ses militants et sympathisants à voter pour toutes les listes candidates de l’UPR.

Dans la perspective de ce deuxième tour, le candidat de l’UPR Diallo Daouda Samba a entrepris une campagne de proximité et des réunions de quartiers. Ainsi dans tous les quartiers visités, il a donné des explications détaillées sur son programme municipal qui s’articule autour de différents aspects de la vie économique, sociale, culturelle, sportive et sécuritaire.

Durant ces réunions de quartiers, chaque point abordé a soulevé des salves d’applaudissements de la part de l’assistance composée en majorité de jeunes et de femmes.

Le candidat Diallo Daouda Samba s’est également posé comme une alternative au changement dans la commune de Maghama où des défis énormes sont à relever, parmi lesquels l’accès à l’eau et à l’électricité, la vétusté ou le manque d’infrastructures scolaires et sanitaires, l’insalubrité, le chômage des jeunes, l’accès aux pièces d’état- civil, l’insécurité liée au vol de bétail et aux relations conflictuelles récurrentes entre agriculteurs et éleveurs.

Il a également promis, une fois élu, «de réactiver le jumelage de Maghama avec la commune française de Saint-Martin de Crau et celle de l’ONG Espagnole DSR dont l’apport dans notre développement économique et social est inestimable ».

Réunion au quartier Nord de Maghama

Dans une réunion tenue dans les quartiers situés au  nord de la ville (à majorité hassanophone), parallèlement à la présentation  de son programme municipal, il a notamment  fait, dans un Hassaniya limpide , un vibrant plaidoyer en faveur de l’ unité nationale en martelant que « toutes les communautés (maures, peulhs…) sont condamnés à vivre ensemble dans l’harmonie afin de préserver  la paix et la quiétude  sociale, gage d’un véritable développement  de notre commune  et de toute la Mauritanie» . Il a également appelé l’assistance « à œuvrer pour un brassage culturel entre les différentes communautés de notre terroir » afin de léguer aux générations futures un bel exemple de cohésion et de solidarité sociales.

Il faut signaler que Mr Diallo Abou Moussa ex Président de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics, et Mr Kébé Idrissa Secrétaire Général du Ministère de l’Orientation Islamique se sont véritablement investis sur le terrain en appelant leurs militants à voter pour le parti au pouvoir. Dans la perspective de ce deuxième tour, le député UPR, Niang Mamoudou fraichement élu et Mr Alhousseinou Moussa Wade ex -maire et directeur de la Société des Bacs de Mauritanie (SBM), et Mr SY Adama, se sont également engagés à battre campagne en faveur du candidat UPR au scrutin municipal.

Réunions de proximité avec la jeunesse de Maghama.

Autre fait marquant de ces réunions de quartiers, Mr Diallo Daouda Samba, en plus de décliner les grandes lignes de son programme municipal a innové en faisant mettant en place une approche participative des citoyens à l’action publique communale. Il a en outre affirmé que ces réunions de concertations entre le Maire et les citoyens se poursuivront s’il est élu. Promettant par ailleurs d’œuvrer de manière constante, à l’instauration d’une véritable démocratie participative et de proximité.

 

En définitive, ces réunions de quartiers ont permis à la population de constater que c’est la première fois qu’un candidat à la municipalité de Maghama présente un programme détaillé comme un contrat social entre lui et les populations. Dans tous les quartiers visités, la population a promis de voter massivement pour le candidat UPR le 15 Septembre prochain.

Diallo Amadou

(Reçu à Kassataya le 13 septembre 2018)

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close