Mauritanie : Ould Mohamed Vall charge Ould Aziz

La Mauritanie va de plus en plus mal.Le pays est dans une impasse politique et l'économie connaît un état de dégradation inquiétante avec une dette estimée à 4 milliards de dollars.Le régime de Ould Aziz a perdu la confiance nationale et internationale.

La solution pour sortir de cette crise est le départ du président mauritanien mais pacifiquement.C'est ce qui ressort d'une interview de l'ancien président Ould Mohamed Vall cette semaine à l'hebdomadaire ALAKHBAR INFO .L'ex- homme fort du pays explique cette mal gouvernance par une gestion improvisée et l'absence de planification du gouvernement.

Ely Ould Mohamed Vall n'est pas à sa première charge contre Ould Aziz.Ses sorties médiatiques sont toujours spectaculaires.Les observateurs ont l'impression qu'il veut à chaque fois vider son sac.Cette fois-ci le verre est trop plein.L'échec du sommet arabe ne fait que conforter ses critiques contre un régime qui aura perdu en l'espace de 7 ans toute la confiance des mauritaniens voire la communauté internationale.L'ancien président est justement inquiet de la situation actuelle de la Mauritanie qui se trouve dans une impasse politique. Il accuse Ould Aziz de mener une politique de représailles contre ses adversaires politiques et contres les partenaires économiques faisant allusion à la répression des militants anti-esclavagistes dont le procès s'est ouvert aujourd'hui à Nouakchott et le Maroc avec l'affaire Mauritel et le Sénégal avec l'expulsion des pêcheurs sénégalais sur le sol mauritanien.

L'économie du pays connaît également un état de dégradation inquiétante avec une dette estimée à 4 milliards de dollars.Pour sortir de cette impasse Ould Mohamed Vall demande au locataire du palais de Nouakchott de partir mais sans effusion de sang.Il a martelé cette solution dans une interview cette semaine à l'hebdomadaire ALAKHBAR INFO.L'ancien homme fort du pays en 2005 pointe du doigt la mal gouvernance du chef de l'Etat mauritanien caractérisée par une gestion improvisée et l'absence de planification selon ses propres termes.En effet en 2009 quand le général Aziz a gagné les élections les caisses de l'Etat étaient pleines.Après un quinquennat de pouvoir elles sont vides et aujourd'hui les milliards d'ouguiya de projet grâce aux partenaires sont entre les mains de proches et les mauritaniens sont de plus en plus pauvres dans un pays plein de richesses minières et halieutiques.

 

Bakala Kane

 

(Reçu à Kassataya le 3 août  2016)

 

Les opinions exprimées dans la rubrique Tribune n'engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer