COMPORTEMENTS DURANT LE RAMADAN : DORMIR POUR TROMPER LA FAIM

La période du Ramadan est une occasion pour certains individus de dormir presque toute la journée, au point de rater, si ce ne sont presque toutes, certaines prières obligatoires.

Dans les maisons, comme dans la rue, sous la pénombre des arbres ou au marché, un peu partout, de Rufisque au marché Thiaroye-Gare en passant par Poste Thiaroye, des gens se laissent bercer dans les bras de Morphée pour tromper leur faim ou «tuer» le temps. Un comportement qui n’est pas recommandé par l’Islam, selon l’Imam El Hadj Mamadou Sall de la mosquée (des Peuls) à Grand Dakar.   

Il est presque midi à Rufisque. Sur la route nationale, des mécaniciens s’activent sous le soleil ardent pour remettre un véhicule en l’état. Près du garage, sous l’ombre d’un grand arbre, Mamadou dort paisiblement, sans se soucier du vacarme des véhicules. Habillé d’un caftan bleu-ciel, il est gêné par les mouches qui se posent sur lui et se réveille. «Tu ne fais que dormir», lui lance son ami assis à côté en train d’observer les mouvements au tour de lui. Interpeler sur son comportement, il rétorque: «je suis fatigué. Je me lève très tôt pour livrer du pain aux boutiquiers. C’est pour cette raison que je dors ici, car il fait très chaud dans les chambres», explique-t-il. 

«NE DERANGEZ PAS, ON DORT»

Un peu plus loin, au foirail à l’entrée de la ville, on aperçoit des huttes sous lesquelles s’entassent des vendeurs de moutons. Samba Ka ne discute pas, il est isolé dans l’autre lit, en train  d’honorer son rendez-vous avec Morphée. «Il est fatigué, il se repose», répond un de ses parents. «Pourquoi le déranger ? Comme il n’a rien à faire, il peut dormir», dit-il. 

Un petit tour à Poste Thiaroye, à plusieurs km de là, on se rend compte qu’ils sont nombreux à être dans cette situation durant le Ramadan. Au garage des «clandos» à destination de Thiaroye-Gare et Pikine, un chauffeur savoure son temps libre. Adossé à son siège, les pieds accrochés à l’autre porte de sa voiture, Demba Fall ronfle. Quand il se réveille, c’est pour se dédouaner. «Je me repose le temps que vienne mon tour. C’est juste un petit somme réparateur pour combler les heures de sommeil perdues», fait-il. 

A côté, un homme recroquevillé sous une table au-dessus de laquelle sont exposées des dattes, de l’arachide et différentes marchandises, honore lui aussi son temps de sommeil. Les cantines et les étals où se vendent les petits déjeuners et les repas sont déserts. Les bancs sont posés sur les tables. Les vendeuses ont pris congé jusqu’à la coupure du jeûne.

A 13 h 35, le marché de Thiaroye-Gare grouille de monde. Ce tohu-bohu n’empêche pas, pour autant, Lamarana de dormir sur son pousse-pousse. La tête rejetée en arrière, un bras ballant à côté, les jambes écartées, il est absent malgré le bruit autour de lui. Un camion qui manœuvre l’oblige à se réveiller. Interpelé, il avoue qu’il est fatigué. «C’est la fatigue. Je n’ai pas trop faim, mais je suis fatigué. C’est le boulot. J’ai mal partout dans mon corps. C’est pour cela que je dors comme ça», se défend-il.

UN COMPORTEMENT RECUSE PAR L’ISLAM

Toutefois, pour le jeûneur, dormir durant toute la journée est interdit par l’Islam. Du moins, c’est ce que nous apprend El Hadj Mamadou Sall, Imam de la mosquée (des Peuls) à Grand-Dakar. Tout en reconnaissant que les gens dorment à cause de la fatigue, il a signalé qu’il n’est pas recommandé de dormir ainsi au point de rater les heures de prières. «Les gens dorment sous le poids de la fatigue. Après avoir fini leur travail, les gens préfèrent dormir. Mais il n’est pas recommandé de dormir toute la journée. Pour éviter cela, nous organisons des séances d’interprétation du Coran dans cette mosquée de 14h à 17h. Après la prière, les gens peuvent dormir pour se reposer», explique l’Imam. Selon lui, même si «ce n’est pas le Ramadan, un bon musulman ne doit pas dormir au point de rater des heures de prière. L’Islam l’interdit formellement», renchérit-il. 

Pour M. Ndiaye, trouvé à la mosquée des «ibadou Rahman» à Liberté 1, le Ramadan est un mois béni durant lequel le Coran a été révélé au Prophète Mouhammad (PSL). Par conséquent, il estime que les jeûneurs doivent beaucoup lire le Coran au lieu de dormir durant la journée.

Chérif FAYE

 

Source : Sud Quotidien

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer