Mauritanie : les négociations reprennent à la Société minière

En Mauritanie, les discussions entre la Société nationale industrielle et minière (SNIM) et les délégués du personnel ont débuté comme prévu jeudi dans la ville minière de Zouérat au nord du pays.

 

L'ouverture de ces nouvelles discussions avait été actée dans l'accord signé, il y a une semaine, par les deux parties mettant fin à deux mois de grève. Aucun sujet de fond n'a été abordé lors de ce premier jour, mais les deux parties ont décidé de se retrouver mardi prochain pour des négociations continues sur les doléances des travailleurs.

L'ouverture de nouvelles négociations, c'était la condition pour que les salariés reprennent le travail, vendredi dernier. Dans cet objectif, un premier acte a été posé jeudi avec la rencontre entre les délégués du personnel et le représentant du directeur des ressources humaines de la SNIM.

Ce rendez-vous de plusieurs heures n'a pas permis de débuter des discussions sur le fond, mais un calendrier a pu être fixé. Il a été décidé que dès mardi prochain, des négociations continues seraient ouvertes jusqu'à trouver un accord sur les doléances des travailleurs. Les points qui avaient été à l'origine de la grève et qui n'ont pas trouvé de réponse depuis seront à l'ordre du jour.

Augmentation des salaires

La principale revendication est une augmentation de salaire, actée au mois de mai 2014 dans un protocole d'accord, mais jamais appliquée. Les travailleurs réclament aussi le paiement de primes de production impayées, ainsi que le versement de bonus 2014 prévus en cas de dépassement des objectifs fixés.

 

Les employés de la SNIM ont aussi des revendications sociales : ils exigent une remise à plat des critères d'attribution des logements de fonction et une meilleure prise en charge sanitaire.

 

Source : RFI

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer