Suisse : Une boucherie halal condamnée pour avoir fait passer du porc pour du veau

En Suisse, un boucher vendant prétendument du halal vient d’écoper d’une lourde amende. Pendant plusieurs années, il a fourni à ses clients musulmans en majorité de la viande de porc, en la faisant passer pour de la viande de veau, beaucoup plus chère.

 

Une condamnation bel et bien méritée. A Zurich, une boucherie halal a revendu à ses clients, majoritairement de confession musulmane, de la fausse viande de veau. En réalité, il s’agissait de la viande de porc, dont la consommation est formellement interdite en islam. Selon la version suisse du journal en ligne 20 minutes, la supercherie a duré plusieurs années, de 2010 à 2013.

Pour ce qui est de la quantité de viande porcine écoulée, il y en a eu pour 3,1 tonnes au total. C’est  ce qui est indiqué dans l'acte d'accusation du ministère public Zurich-Limmat, cité par la même source.

40 700 francs suisses de marchandises

Selon le document, la viande de porc a été achetée pour un montant total de 40 700 francs, soit près de 34 000 euros. Celui-ci ne précise, cependant, pas combien d’argent s’est fait le boucher en la revendant à ses clients. Le montant doit être important puisque la viande de veau est plus chère que celle du porc.

« Si les clients avaient su qu'il s'agissait de porc, ils ne l'auraient pas acheté parce que l'islam interdit la consommation de ce type de viande », rappelle la procureure en charge du dossier. Ce qui est, étrange, toutefois, c’est que durant toute cette période, aucun client ne s’est douté de quelque chose.

Révélé par l'inspecteur 

La tromperie a été révélée au grand jour après un contrôle de routine d'un inspecteur en sécurité alimentaire. Celui-ci a « immédiatement » remarqué qu’il ne s’agissait pas de veau, mais de porc. La justice suisse a condamné le gérant de la boucherie à 180 jours d’amende à 100 francs suisses, soit 18 000 francs au total. Il a été reconnu coupable d’« escroquerie et fausses déclarations ».

Ce scandale est révélé au moment où en France, une jeune entreprise franco-algérienne vient de mettre au point un « Halaltest » destiné aux consommateurs musulmans. C’est une sorte de bâtonnet conçu pour détecter certains produits interdits par l’islam dans les aliments, à savoir l’alcool et la viande porcine. Le résultat est rendu en moins d’une dizaine de minutes.

 

 

Source : Yabiladi (Maroc)

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

 

Related Articles

Close
Close