MEGD’ ALORS : Heureusement qu’il nous reste la Guigui!

Megd'! Je préfère nettement le ver de Guinée au virus d'Ebola. Même si la première maladie est tout aussi éprouvante, elle ne fait pas autant peur au point de mettre des pays entiers en quarantaine. Au moins, on ne va pas accuser un Guinéen de nous l'avoir apporté jusqu'au Faso. Que c'est triste de voir comment on peut facilement stigmatiser les gens simplement parce qu'on a peur. Il suffit qu'un voisin guinéen tousse, crache ou prenne le risque de mourir pour qu'on sonne l'alerte d'Ebola partout.

 

Megd'! Je comprends que ce virus qu'aucun médicament n'arrête pour le moment angoisse beaucoup. Mais de là à chercher le bouc émissaire au wazar, il y a un pas de trop. A cette allure, je me demande si on ne risque pas de déclarer la guerre aux pauvres Guinéens qui habitent dans mon quartier et qui ne sont pas retournés dans leur pays depuis belle lurette. En tout cas, tout le monde les guette. Chacun attend que l'un d'entre eux se plaigne d'un malaise pour alerter la police sanitaire.
 

Megd'! Notre réputation de bon voisinage est désormais dans la megd. Pas plus qu'au pays de la Téranga -entendez l'hospitalité- où toute personne suspectée de venir d'un pays d'Ebola n'est plus la bienvenue. Le Sall Gorgui qui dirige le pays ne s'est pas embarrassé de boucler ses frontières, surtout celles qu'il partage avec la Guinée. Déjà qu'il n'était pas facile de siroter tranquillement sa Guigui dans les bistrots de Dakar, si en plus on te surprend en provenance de Conakry, soit c'est Ebola qui te tue, soit c'est la colère de Macky qui t'achève. Megd'!

Quand j'écoute tout cela à la radio, je suis complètement renversé. J'ai honte à la place de tous ces enfoirés qui imposent le martyre aux autres alors qu'ils ne peuvent rien faire pour les sauver. Pour éviter de subir le sort de ces pauvres Guinéens, Nigérians et Sierra-léonais, j'ai décidé de boire désormais ma Guigui en quarantaine, c'est-à-dire dans le trou de ma maison. Comme ça, au moins, je ne risque pas de la partager avec quelqu'un. Megd'alors!

 

(Journal du Jeudi N°1199 du 11 au 17 septembre 2014)

 

Source : Journal du Jeudi (Burkina Faso)

 

(Dessin : Glez : source : RNW.LN )

 

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

 

 

Articles similaires

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer