Arrêtons de diaboliser

Samba Thiam sur l'interdiction du congèrs des Flam :

Nous avons le regret de constater ces derniers temps une régression fondamentale des libertés individuelles et collectives pourtant inscrites en gros caractère sur notre constitution, malheureusement nos  autorités   choisissent  délibérément  à leur gré ,sans beaucoup de considération et de mesure des décisions arbitraires ,inhumaines et injustes  avec tout ce que cela peut comporter comme désordre et stigmatisation communautaire puisqu'il s'agit d'interdire le congrès des FLAM du 29 au 30 Aout 2014  initialement prévu à l'hôtel Tfeila par une mesure préfectorale à deux jours seulement de sa tenue.

 

Je ne peux que constater avec tous mes compatriotes sincères qu'il s'agit d'une injustice flagrante et intolérable  que je condamne énergiquement ,pour avoir constaté que nos autorités offrent et accueillent à bras  ouvert le MNLA, un mouvement armé  déstabilisateur d'un pays frère et voisin et toutes ses  interminables réunions sur notre sol national, étaient  inappropriées et constituent même une menace contre toute la sous région. Comment  pouvons nous alors juger l'attitude de nos autorités de vouloir empêcher  des Mauritaniens qui ont payé un lourd tribu dans les bagnes de ce pays, après 23 ans d'exil de souffrance, de séparation  et du mal du pays, les empêcher de se réunir dans une salle confinée pour discuter des difficultés de coexistence entre les communautés  qui sont des réalités  et le vécu de tous les Mauritaniens tous confondus ? Cela s'appelle de la discrimination pure et simple ,d'autant plus que leur retour a été salué par toutes les composantes nationales , y compris leur visite au palais ocre  avec le président  Mohamed  Ould Abdel Aziz pour désamorcer toutes les crises en vue de leur réinstallation  au terroir  de leurs ancêtres et de leur engagement  et ancrage sur l'échiquier politique national pour une Mauritanie réconciliée .C'est  donc une gifle à la république, à l'idée de la cohésion nationale d'interdire. Il  est interdit d'interdire et laisser nous parler entre nous Mauritaniens.

Pourquoi alors ces mesures exceptionnelles d'humiliations de réduire  ce  mouvement ,qui  a montré sa bonne volonté et ses bonnes intentions d'œuvrer à la construction de notre pays au silence? Pourquoi autant de mépris pour ces deux mouvements ,les Flam et Ira Mauritanie, qui œuvrent concomitamment pour la promotion des opprimés et l'éradication  des inégalités dans ce pays ?

  

Si l'on ne rectifie pas le tir ,notre général durant son second mandat nous conduira directement  au chaos.

Je constate avec mes frères Négro-Africains sans langue de bois ces injustices .Qui, d'entre nous n'a pas entendu l'occupation par une tribu d'un village Négro-Africain (NIABINE) au mois juillet 2014 par une tribu sans que nos  autorités sécuritaires ne fassent le bon discernement à la suite de la disparition du jeune mythomane  ?

Et qui d'entre nous n'a pas lu sur la toile l'arabisation de l'administration de l'armée, une très  bonne manière assez subtile d'écarter les non  Arabes déjà si peu dans notre armée tribale ,seront  davantage marginalisés par cette mesure qui les éloignerait du commandement et des prises de décisions importantes ,tout cela au nom de la politique de marginalisation de nos frères Noirs ? Inacceptable,  inconcevable, inhumain et contraire à nos valeurs saintes de l'Islam ,qui sont  pourtant le ciment  de notre cohésion nationale piétiné en longueur de journées par nos idéologues peu scrupuleux et nom de quel idéal ?, Je n'en sais rien, je veux bien comprendre.

Nos autorités doivent très vite réparer ces injustices et reconnaitre rapidement ces deux mouvements; il s'agit de l'Ira de Mr  Biram Ould Dah Ould Abeid et des Flam de Mr Samba Thiam à qui, le congrès du 29 au 30 Aout 2014 ,  aurait permis à tous les Mauritaniens de mieux comprendre ce mouvement diabolisé et méprisé par les pouvoirs successifs de Nouakchott, nous sommes restés sur notre faim de n'avoir pas pu y être en nombre imposant d'admirateurs et de citoyens sincères pour des causes justes.

Notre pays a besoin de paix, de stabilité et les garanties pour cela résident dans la justice, l'égalité et la lutte sans merci  contre l'esclavage, le racisme et le clientélisme qui ronge notre administration.

La politique à  deux poids deux mesures ne feront que l'implosion de notre jeune Mauritanie  et créer un sentiment de discrimination et de racisme, ce que notre administration accepterait aux mouvements nationalistes Touaregs devrait l'accepter à nos mouvements nationaux pacifiques qui ont  prouvé leur maturité et la sincérité de leur combativité pour les droits des Mauritaniens, toute composante confondue.

Arrêtons de diaboliser chez les beïdanes tout ce qui serait différend de nous c'est juste la politique de l'autruche.

Wa salam

Sidi Ould Baye

patriote incontestable

 

(Reçu à Kassataya le 31 août 2014)

 

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer