Francophonie : qui succédera à Abdou Diouf ?

Elu secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) en 2002, l'ancien président du Sénégal, Abdou Diouf, arrivera en novembre 2014 à la fin de son troisième mandat de quatre ans. Il pourrait en briguer un quatrième et l'obtenir haut la main, tant son bilan est considéré comme positif : la charte de l'OIF ne prévoit pas de limitation. Mais, à 78 ans, le grand homme, au propre comme au figuré, a pris la ferme décision de tirer sa révérence l'an prochain.

 

Jusqu'à présent, une seule candidate s'est déclarée " intéressée " par ce poste : Michaëlle Jean. Elle fut gouverneure générale du Canada de 2005 à 2010, à savoir la représentante de la reine Elizabeth II, chef de l'Etat canadien, une fonction surtout honorifique qu'elle avait dynamisée par ses initiatives en faveur des jeunes et des femmes. " Je suis très sollicitée pour tenter ma chance ", nous dit-elle au retour d'une tournée qui l'a successivement menée au Sénégal, en Côte d'Ivoire et au Burkina Faso. Un voyage qui ressemble fort à un " tour de chauffe ", même si elle a rencontré les dirigeants des pays visités à titre de chancelière de l'université d'Ottawa, afin de sceller divers partenariats.

Michaëlle Jean se présente comme " pétrie de francophonie ". Native d'Haïti en 1957, elle a fui avec sa famille onze ans plus tard ce pays alors sous la coupe de François Duvalier pour s'installer au Québec, seule province à majorité francophone du Canada, où elle devint une journaliste respectée. Depuis 2010, elle officie en tant qu'" envoyée spéciale " de l'Unesco en Haïti et, en 2012, Abdou Diouf l'a chargée de promouvoir la langue française aux Jeux olympiques d'été de Londres. Il n'en fait pas pour autant son héritière.

Plusieurs difficultés se profilent devant elle. Une règle non écrite au sein de l'OIF veut que son secrétaire général vienne d'un pays du Sud et son administrateur d'un pays du Nord. Or cette dernière fonction est occupée depuis 2006 par le Canadien Clément Duhaime, dont le mandat a été renouvelé au printemps, pour quatre ans. Il nous affirme cependant que, si une personnalité du Nord devait être élue, il " démissionner – ait – après avoir assuré une transition " avec son successeur, nommé par le nouveau secrétaire général.

L'Afrique décide

Tout candidat à la tête de l'OIF doit par ailleurs être adoubé par son pays. Pour le moment, Michaëlle Jean n'est pas soutenue de manière claire par Ottawa, qui se contente d'évaluer ses appuis tout en permettant à d'anciens sherpas canadiens de la francophonie de lui prodiguer leurs conseils. Quant au gouvernement indépendantiste de Pauline Marois au Québec, il ne semble guère enthousiaste devant la candidature officieuse d'une ancienne gouverneure générale fédéraliste.

Surtout, les pays africains membres de l'OIF, dont le siège est à Paris, tiennent beaucoup à ce que l'un des leurs obtienne le poste. Une revendication que Paris considère comme " légitime ", d'autant que les différents organismes ou agences de la francophonie sont actuellement dirigés par des Français, et que François Hollande entend continuer de tourner la page de la " Françafrique ". Les récentes rumeurs sur une éventuelle candidature à la tête de l'OIF de Yamina Benguigui, ministre chargée de la francophonie, sont vivement démenties, y compris par l'intéressée. Problème : aucun ancien président africain ou même ex-premier ministre n'apparaît jusqu'à présent comme un bon candidat, à savoir celui qui sera aussi respecté que M. Diouf pour contribuer à résoudre ou prévenir les crises politiques sur le continent, tout en gérant la francophonie au mieux.

Michaëlle Jean, originaire du Sud ayant fait carrière au Nord, s'imposera-t-elle au final devant les 57 chefs d'Etat et de gouvernement, membres à part entière de l'OIF, qui décideront " par consensus " au prochain sommet de Dakar ? " Il est urgent d'attendre ", dit-on dans l'entourage de François Hollande.

 

Martine Jacot

 

Source : Le Monde  (Supplément Géopolitique)

 

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Related Articles

Close
Close