La CAP exprime son inquiétude par rapport au non respect des clauses du dialogue de 2011

Dans un communiqué rendu publique, jeudi, à Nouakchott, les partis de la CAP( Coalition pour une Alternance pacifique) ont dénoncé « la non application de certaine dispositions fondamentales de l’accord politique signé il y a deux ans avec la majorité » à l’issue du dialogue de novembre 2011.

La Coalition s’est également érigée contre l’activisme politique de certains hauts gradés de l’armée visant l’inscription sur les listes électorales des personnels des garnisons de l’armée dans la perspective d’influer sur les scrutins de novembre prochain.
Ces partis ont réitéré leur attachement au respect total des conventions signées entre les parties du dialogue et l’application stricte des textes qui en émanent, notamment ceux concernant l’incompatibilité, la vie de l’administration, la création d’un observatoire national de surveillance des élections dans les plus brefs délais, la généralisation des opérations de recensement des populations et l’accélération de la distribution des cartes d’identité nationales , la prolongation du RAVEL pour permettre aux populations qui n’ont pas été encore recensées de figurer sur les listes électorales, le non enregistrement des éléments des forces armées et de sécurité sur des lieux où ils ne résident pas et dans des moughataa ou communes où cela peut constituer un déséquilibre local ou qui peut influencer la volonté des populations.

Source  :  ANI le 29/08/2013{jcomments on}

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer