Secteur de l’hôtellerie : Ouverture d’un nouveau 4 étoiles

(Crédit photo : Le Rénovateur)

Le secteur de l’hôtellerie s’est enrichi hier d’un nouveau 4 étoiles dit Mauricenter, situé au point rond de la citée Smar dans le quartier chic de la capitale Tevragh Zeina, sur l’avenue Moctar Ould Daddah avec 42 chambres spacieuses dont 20 suites de 75 à 100 m2.

Une infrastructure hôtelière qui vient consolider le parc aubergiste national existant déjà prometteur, malgré un essor confronté à des revers dus au recul des flux touristiques vers pays, consécutifs aux nombreuses opérations d’enlèvement d’occidentaux survenus à la fin de la première décennie du troisième millénaire. Un contexte qui commence à changer progressivement, présentant la Mauritanie comme étant désormais l’un des Etats du Sahel prisé par les touristes pour ses richesses civilisationnelles, naturelles et hospitalières, s’investissant fortement à la fois sur le volet sécuritaire et culturel, pour développer le secteur touristique, dans l’espoir d’en tirer d’immenses dividendes, notamment en devises, pour réduire la dépendance financière locale des fortes monnaies. Selon le Mohamed Lemine Ould Sidi Mohamed, PDG de Mauricenter, le nouveau 4 étoiles est un espace hôtelier de haute gamme qui présente également d’autres prestations diverses telles que l’accueil de l’organisation de congrès, séminaires et autres événements avec une salle de conférence de 250 m2 dotée de 4 quatre cabines pour les besoins de la traduction simultanée ainsi que d’une autre de 160m2 d’une capacité d’accueil de 150 sièges.
Le nouveau-né de l’industrie hôtelière en Mauritanie Mauricenter aura sans doute la préséance d’avoir été un projet de fait, à la différence de ce 5 étoiles dit El Fateh, mort-né de 22 étages, 234 chambres, 15 suites ministérielles, avec une suite présidentielle, quatre restaurants spécialisés, une salle à usages multiples de 1500 sièges, un centre d’affaires, un centre commercial, un salon de réception, des cafés, des terrains de tennis, des parcs automobiles et plusieurs chambres annexes, promis par l’ex guide libyen Mouammar Kadhafi en mars 2009, dont le site demeure un terrain nu malgré un premier terrassement et don l’enveloppe financière initiale de 30 millions d’euros suscite encore des interrogations sur son sort, si elle n’a pas été reversée par les nouveaux dirigeants de Tripoli dans le cadre de la transaction portant sur l’extradition du numéro deux de l’ancien régime libyen Abdallahi Senoussi. Notons enfin, qu’en octobre dernier, la société émiratie Rotona avait un accord avec le Groupe Mauritanien pour les Investissements pour la gestion d’un hôtel 5 étoiles à Ribat El Bahr à Nouakchott, situé dans la façade sud en face de la mer. Cette infrastructure doit compter plus de 230 chambres, des salles de conférence, des piscines ainsi que des restaurants fournissant des services de qualité internationale. Il est prévu que cet hôtel ouvre ses portes en 2014. D’ici là, Mauricenter pourra espérer réaliser d’excellentes affaires dans un espace hôtelier où ses concurrents fournissent des prestations limitées.

Md O Md Lemine

Source  :  Le Rénovateur le 06/02/2013{jcomments on}

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer