Un Khadre dénonce l’attitude de Dakar et Nouakchott envers sa confrérie

(Crédit photo : anonyme)

Le fondateur du mouvement islamique  »Al Jamahiriya Al Islamia », Chérif Al Walid Aïdara, a déclaré dimanche dans un entretien avec l’APS que  »ni les autorités mauritaniennes, ni celles du Sénégal, ne traitent la Khadriya avec considération ».

Il attend des autorités sénégalaises qu’elles changent d’attitude à l’égard de cette confrérie.  »C’est le président Macky Sall qui a la possibilité de changer la situation. La Khadriya appartient aussi au Sénégal », a-t-il affirmé.

Chérif Al Walid Aïdara a par ailleurs déploré  »les difficultés » auxquelles étaient confrontés les pèlerins sénégalais à la traversée du fleuve, à Rosso, vendredi, pour se rendre à Nimzatt.

Les pèlerins en partance pour Nimzatt (Mauritanie), en vue de la  »ziarra » annuelle au mausolée de Cheikh Saad Bouh, peinaient à franchir le fleuve Sénégal, en raison de lenteurs sur les rotations du bac de Rosso, a constaté vendredi l’envoyée spéciale de l’APS.

 »Des membres du Conseil supérieur de la Khadriya (du Sénégal) ont soutenu que les pèlerins sénégalais en partance pour Nimzatt n’ont rencontré aucune difficulté pour traverser la frontière sénégalo-mauritanienne, au point de Rosso-Sénégal, alors que c’est faux », a-t-il dénoncé.

Les conseils régionaux de développement (CRD) organisés en perspective du pèlerinage de Nimzatt n’ont pas permis d’assurer convenablement le transport des pèlerins, a-t-il dit.

Source  :  APS via SeneWeb le 19/08/2012

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer