Messaoud Ould Boulkheir préside un grand meeting à Tidjikja

Dans le cadre d’une tournée de sensibilisation et de préparation de la réimplantation de son parti, Messaoud Ould Boulkheir, président du parti APP est arrivé lundi 27 juin, en début d’après-midi à Tidjikja.

 

 

 

Dans la capitale régionale du Tagant, le président Messaoud a présidé, à partir de 17 H 30, un imposant meeting.
Devant un public fortement mobilisé et conquis grâce à la constance de sa position par rapport au mouvement de la rectification, du 6 août, le président de l’Assemblée Nationale qui a accusé la fatigue et la chaleur, a réitéré sa position sur les différentes questions de l’heure, en particulier, le dialogue politique en phase de lancement, la position de l’opposition démocratique. Les nombreux orateurs qui se sont succédé à la tribune dressée devant la Wilaya, ont réaffirmé leur soutien à l’entreprise de leur président visant à décrisper la situation politique du pays.
De l’avis de différentes sources contactées depuis la capitale du Tagant, l’accueil a été à la hauteur des espoirs des hôtes. Les militants et sympathisants sont venus de tous les coins du Tagant. On notait la présence de Dah Ould Abdel Jelil venu avec une délagation de Ghoudya. « Ce fut un meeting exceptionnel, jamais tenu par le parti, à Tidjikja. Tout Tidjikja était venu écouter le président du parti », nous a déclaré Mohamdi Ould Bilal, coordinateur régional du parti, contacté par téléphone depuis Tidjikaj, à la fin du meeting. Et Mohamed Baty Ould Lemrabott, conseiller, à l’Autorité de Régulation, et dont le rôle dans la mobilisation a été très déterminant d’embrayer : « Ceux qui ont voulu garder les populations de Tidjikja à la maison, ont échoué sur toute la ligne.» Allusion une déclaration signée par les frondeurs du parti, publiée dans la presse en ligne, la veille de l’arrivée de Messaoud Ould Boulkheir, dans la capitale du Tagant, invitant les populations à boycotter sa venue.
Les amis de Samory Ould Bey, animateur de la fronde au sein d’APP entendaient ainsi dénoncer ce qu’ils qualifient de « déviation » d’Ould Boulkheir, par rapport à la défense de la cause Haratine. Une mission avait même était dépêchée à Tidjikja, peu avant la visite du président de APP, pour expliquer la position des frondeurs.
A l’endroit de ceux qui redoutaient une « cassure », au sein d’un groupe des jeunes cadres de APP, connus pour leur engagement, leur militantisme et leur attachement à la personne même de Messaoud Ould Boulhkeir, le coordinateur régional rassure « le groupe n’a pas bougé.»
Ce groupe s’était beaucoup battu pour ancrer l’APP dans une région où le PRDS faisait main basse, avant de bénéficier, en 2005, d’un apport non négligeable du groupe de Taleb Mohamed Ould Lemrabott. En effet, les amis de Mohamdi Ould Bilal ont subi toutes sortes de pressions, de menaces et d’intimidation de la part des barons du PRDS, qui n’hésitaient pas à sanctionner, par des affectations, leur refus de se plier aux ordres du tout puissant PRDS. Leur témérité a payé parce qu’aujourd’hui, l’APP est aujourd’hui, un parti incontournable dans l’échiquier politique Tagantais.

Source  :  lecalame.info le 28/06/2011

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer