Côte d’Ivoire : les Forces républicaines repartent à l’assaut des bastions de Gbagbo

Des troupes soutenant Alassane Ouattara à Abidjan le 1er avril 2011.  © AFPLes forces d’Alasssane Ouattara ont lancé une nouvelle offensive pour le contrôle des derniers bastions de Laurent Gbagbo à Abidjan samedi matin. C’était notamment le cas près du camp de gendarmerie d’Agban, verrou stratégique avant le palais présidentiel.

Les combats à l’arme lourde ont repris samedi matin à Abidjan. Selon nos informations, les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI, pro-Ouattara) ont lancé une offensive de grande envergure contre le camp de gendarmerie d’Agban.

Ce camp, qui reste aux mains de militaires toujours loyaux à Laurent Gbagbo, est un point stratégique de la capitale économique ivoirienne. Situé entre les quartiers d’Adjamé, Cocody et le Plateau (qui abrite le palais présidentiel), il gêne considérablement la progression des FRCI vers les poches de résistances encore aux mains des forces pro-Gbagbo.

La RTI toujours aux mains des pro-Gbagbo

À Cocody, quartier qui abrite la résidence présidentielle et la télévision d’Etat RTI « des tirs irréguliers, des coups sourds d’armes lourdes et des rafales d’armes automatiques » ont à nouveau été entendu ce matin par des résidents.

Le signal de la RTI a été interrompu vendredi avant d’être rétabli. Des images de la campagne électorale de Laurent Gbagbo ont notamment été diffusées, ce qui suggère qu’elle est encore aux mains de ses partisans.

Plusieurs détonations d’armes lourdes ont aussi été entendues dans le quartier du Plateau.

Samedi matin, le capitaine Léon Kouakou Alla, porte-parole du ministère de la Défense d’Alassane Ouattara, avait affirmé à l’AFP que « l’offensive n’a pas encore commencé. Cela ne saurait tarder. »

« Nous prenons des dispositions pour affaiblir l’ennemi avant de monter à l’assaut », avait-il ajouté, sans vouloir donner plus de détails.

Jeune Afrique



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer