Renouvellement partiel du sénat : Une candidature en vue de Ba Amadou Racine

A mesure que la date prévue pour le renouvellement partiel du sénat approche, les candidatures tombent au compte goutte.

 

Nous allons vous livrer au fil des informations le pouls de la situation.En attendant que les investitures officielles venant des partis politiquesviennent lever le doute sur les choix opérés par les instances de décision, quelques pointures et non des moindres sont à l’affiche sur les baromètres locaux.Dans la commune de Bababé, la course aux sénatoriales dessine déjà ses contours préliminaires.

Dans la foulée des candidatures annoncées, l’ancien ambassadeur et ex-ministre, Monsieur Ba Amadou Racine a adressé à son parti, l’UPR une lettre de postulation pour la prochaine course sénatoriale dans son fief politique, Bababé. Dans une correspondance datant du 21 février 2011, Monsieur BA Amadou Racine a tenu avant tout à évoquer les raisons qui ont motivé sa candidature. Il a, entre autres rappelé son expérience politique et ses implications dans beaucoup d’initiatives engageant le destin de la Mauritanie tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays pendant et après la crise institutionnelle. Il a notamment rappelé les différentes interventions qu’il a menées auprès des milieux diplomatiques et des partenaires économiques pour préserver l’image de marque de la Mauritanie. Ce plaidoyer s’est poursuivi jusqu’à la veille des élections présidentielles où il a soutenu sans réserve la candidature de Mohamed Ould Abdel Aziz. Sur la scène locale, le prétendant au poste de sénateur à Bababé, a aussi rappelé le score honorable qu’il avait réalisé en 2007, malgré l’acharnement de mains hostiles usant de l’achat des consciences, et qui auront raison de sa volonté de servir l’intérêt des populations de sa commune. Loin d’abandonner le combat et à la veille du scrutin d’avril, l’ancien ambassadeur sollicite le soutien de l’UPR pour rassembler le maximum de voix autour de sa candidature. Non sans être conscient des défis qui l’interpellent.

Source  :  Le Rénovateur le 28/02/2011

Related Articles

Close
Close