Côte d’Ivoire : Des expatriés mauritaniens regagnent la patrie

Des membres de la colonie mauritanienne présente en grande nombre en Côte d’Ivoire, ce pays en proie à une guerre civile quasi-inévitable malgré les médiations africaines et internationales de tout horizon, ont finalement décider de regagner la patrie,

 

espérant que les expatriés non encore revenus quittent ce pays dans les plus brefs délais, avant qu’il ne soit trop tard.
Ces ressortissants mauritaniens retournés au bercail après de longues années d’exil, en raison des leurs occupations commerciales, n’ont pas évoqué des pertes humaines ou matérielles au sein de la communauté nationale en Côte d’Ivoire, même si leur retour au pays est assez édifiant sur l’ampleur de la menace d’instabilité dans ce pays, où les milices favorables aux deux adverses recourent à tous les moyens pour imposer leur légitimité. Raison pour laquelle, ils ont appelé au bas de la passerelle des avions qui les ramenés, les autorités à tenir compte de cette situation est de prendre les mesures qui s’imposent dans ce type de circonstances pour assurer la sécurité des mauritaniens, notamment leur retour au pays en cas de guerre civile. Notons que la Mauritanie, avait déjà recommandé par le biais de ces canaux diplomatiques, aux familles mauritaniennes de prendre les mesures de précaution nécessaire à leur sécurité, et si besoin de quitter ce pays. Selon des premières estimations, la communauté mauritanienne serait de 3.000 personnes dans ce pays qui connaît, depuis le second tour de l’élection présidentielle, une crise politique aiguë. Aux dernières nouvelles, un apaisement politique reste perceptible, mais la tension reste toujours vive dont la fragilité de cette accalmie qui pourrait être expressément faite pour desserrer l’étau des pressions internationales de plus en plus lourdes pour Gbagbo et compagnons, avec la possibilité d’opter pour une intervention armée. A ce stade, que tout le monde prie pour ne pas avoir lieu, ce serait trop tard pour assurer la sécurité des ressortissants dans un pays politiquement déchiré, versant dans une guerre nourrie par de forts relents religieux entre musulmans et chrétiens.

MOML

Source  :  Le rénovateur le 05/01/2011

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer