Mauritanie : le passif humanitaire à l’épreuve de la commission des droits de l’homme des Nations-Unies à Nouakchott

L’insoutenable légèreté d’organisations internationales qui jouent un double jeu sur le dossier du passif humanitaire qu’elles considèrent clos, est remis sur la sellette à Nouakchott par le cadre de concertation des victimes des évènements de 89 à une semaine de la commémoration de l’assassinat des 28 soldats noirs à Inal en 91.

Le dossier du passif humanitaire est loin d’être clos. C’est le message que le collectif d’associations sous la houlette du Cadre de Concertation des Victimes des Evènements de 89 relance cette semaine en se rassemblant devant le siège de la commission des droits de l’homme des Nations-Unies à Nouakchott. Un sit-in qui revêt une double signification à une semaine de la commémoration de l’assassinat des 28 soldats négro-africains en 91 à Inal au Nord du pays.

Les manifestants entendent d’abord protester contre l’insoutenable légèreté des organisations internationales qui jouent un double jeu pour soutenir les autorités de Nouakchott qui déclarent que le dossier du passif humanitaire est clos pour conforter l’image de la Mauritanie pour l’obtention de fonds des bailleurs internationaux. Et puis les organisateurs du rassemblement entendent se positionner comme les seuls interlocuteurs du passif humanitaire en dénonçant l’opportunisme des organisations nationales des droits de l’homme ( FONADH, AMDH et CNDH) qui veulent les écarter de la commission d’évaluation périodique Universel.

Un double message aux Nations-Unies et aux autorités de Nouakchott pour la réouverture du dossier des réfugiés du Sénégal et du Mali qui attendent un nouvel accord quadripartite Mauritanie Sénégal Mali et HCR et la réintégration de tous les fonctionnaires radiés lors des évènements et l’indemnisation des veuves et orphelins et la restitution des corps des 28 soldats assassinés pour des sépultures dignes.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste

 

 

 

 

(Reçu à Kassataya.com le 21 novembre 2020)

 

 

Les opinions exprimées dans cette rubrique n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent en aucune manière la position de www.kassataya.com

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer