Le ministre du pétrole qualifie de « négatives » les interventions au niveau de la SNIM

Le ministre du pétrole, de l’énergie et des mines, Abdessalam O. Mohamed Saleh a demandé aux employés de la société nationale industrielle et minière à œuvrer pour le retour de la société à la situation qui a été la sienne, afin d’améliorer sa situation, malgré la crise mondiale qui l’a affecté depuis 2014.

Le ministre a qualifié de « négatives » les interventions de l’état dans les affaires de la société pendant cette période.

Lors d’une rencontre avec les travailleurs de la société dimanche, le ministre a dit qu’il était venu à Zouerate pour se concerter avec eux à propos de la situation de la société afin de faciliter l’aide de l’état et surmonter les défis, ajoutant que les plans techniques et ceux destinés à développer la société sont du ressort de celle-ci.

La société a encore dit le ministre connait quelques problèmes alors qu’elle avait été un concurrent mondial important dans les années 70 s’agissant des ventes de fer sur les marchés mondiaux, alors qu’elle possédait 5% de la production mondiale.

Ce pourcentage est redescendu à 3% dans les années 90 puis à 1% actuellement, un défi a dit le ministre qui doit être levé car il menace l’avenir de la société à moyen et long terme.

Les cadres de la société se sont étonnés de l’incapacité de celle-ci, depuis sa création, à dépasser le seuil de 12 millions de tonnes annuellement jusqu’en 2014 où ce chiffre est arrivé seulement à 13 millions, malgré les importants investissements déployés dans d’énormes projets.

Le ministre a demandé aux cadres de rechercher l’origine de cet échec afin de le prévenir dans l’avenir, appelant l’état à s’adjuger un rôle dans le contrôle des projets que la société réalisera afin de garantir la transparence à toutes les étapes jusqu’à ce qu’ils parviennent à leur objectif dès leur démarrage.

Il a demandé aux cadres de relancer des projets que la société envisageait d’exécuter et qui nécessitent pour la plupart d’importantes capacités électriques et beaucoup d’eau.

Le ministre a révélé un projet avancé destiné à approvisionner la ville de Zouerate en électricité depuis Nouakchott, en plus d’un autre projet pour approvisionner la ville en eau depuis Aftout, un projet coûteux et qui nécessite d’énormes moyens.

Ould Mohamed Saleh a dit que l’état étudie ce projet dont elle entamera la réalisation dès l’amélioration de la situation économique et la baisse du niveau de la dette.

Source : Saharamedias.net

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer