Vidéo – La Nouvelle Banque de Mauritanie et la Mutuelle d’Épargne et de Crédit signent un partenariat

La Nouvelle Banque de Mauritanie (NBM) et la Mutuelle d’Epargne et de Crédit (MEC) ont signé, jeudi 17 septembre, une importante convention d’assistance technique et financière. Voici les enjeux de ce partenariat expliqués par les responsables des deux institutions.

 

La Nouvelle Banque de Mauritanie (NBM) et la Mutuelle d’Epargne et de Crédit (MEC) ont signé jeudi 17 septembre une convention d’assistance technique et financière, d’un montant global de 28 millions d’ouguiyas.

Dieng Adama Boubou, directeur général de la NBM, explique que ce partenariat est la suite logique d’une  journée de concertation avec plusieurs institutions de microfinance, organisée fin août.

 

Il livre les détails d’un partenariat qui comporte «la formation complète du personnel de la Mutuelle d’Epargne et de Crédit (MEC) dans le cadre d’un programme de renforcement des capacités, le soutien à à la sécurité informatique sous forme d’octroi de matériel informatique (systèmes et logiciels + formation afférente, partage d’infrastructures de sécurité informatique), une offre de «Core Banking» mise à disposition de certaines agences, une ligne de financement, des facilités de rétrocession, du conseil en matière de structuration de syndication de prêts, la mise en place d’un programme de marketing».


LIRE AUSSI:Vidéo. Mauritanie: la banque canadienne Westbridge débarque en reprenant la NBM


Pour sa part, Cheikh Boutar Kane, président du Conseil d’administration (PCA) de la Mutuelle d’Epargne et de Crédit (MEC), expose les enjeux d’un partenariat qui est le premier du genre en Mauritanie, avec les perspectives d’un accès plus large au crédit pour les nombreux clients de son institution, jusque là handicapés par un plafond rigoureux dans l’octroi des ressources.

La Mutuelle d’Epargne et de Mauritanie (MEC) est installée en Mauritanie depuis 2017, avec la vocation «d’un rôle social d’accompagnement des activités économiques au profit d’individus à faibles revenus, principalement dans les filières élevage, maraîchage, pêche artisanale et transport terrestre».

La NBM soutient la Stratégie nationale de la microfinance en Mauritanie et «vise à contribuer à un changement social et économique durable au sein des communautés en favorisant le développement d’une offre technique et financière accessible aux populations à faibles revenus».

Amadou Seck

Correspondant à Nouakchott

Source : Le 360.ma (Maroc)

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source www.kassataya.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer